Les Bleus dominent les Pays Bas en préparation du Mondial

Nikola Karabatic et les Bleus ont eu besoin d'une demi-heure pour décramponner les Néerlandais. (B. Papon/L'Équipe)

À une semaine de son entrée en lice au Championnat du monde, l'équipe de France a nettement battu les Pays-Bas (43-32), mercredi au Mans pour son premier match de préparation, malgré une première période poussive.

L'équipe de France a commencé sa préparation au Championnat du monde (11-29 janvier en Pologne et en Suède) par une large victoire sur les Pays-Bas (43-32), ce mercredi au Mans dans le cadre du Tournoi de France. Mais celle-ci a mis longtemps à se dessiner.

À une semaine seulement de disputer le match d'ouverture du Mondial contre l'hôte polonais à Katowice, mercredi 11 janvier, Guillaume Gille avait réduit sa rotation à seulement seize joueurs, laissant en tribune Romain Lagarde alors que Yanis Lenne (virus intestinal) et Charles Bolzinger (ischios) sont en reprise.

lire aussi : Gardiens, arrières gauche, ailiers droits : encore trois points chauds avant le Mondial

Logiquement en rodage, les Bleus ont cependant tardé à enflammer le nombreux public d'Antarès, qui n'attendait que ça. Un peu brouillons en première période, ils ne sont pas parvenus à décrocher les Néerlandais avant la pause (11-12, 20e ; 19-18 à la mi-temps).

« C'est un premier match comme un premier match, une rentrée des classes avec son lot d'approximations et d'erreurs, observait le sélectionneur Guillaume Gille. Et malgré tout un très bel état d'esprit, un super engagement sur l'ensemble de la partie qui nous a fait prendre le pas difficilement sur cette équipe des Pays-Bas, qui n'a rien lâché. C'est donc un super match de travail car il a fallu s'arc-bouter, trouver un peu plus de régularité défensive pour arriver et plus de précision en attaque. »

À la reprise, ses joueurs ont resserré leur défense et les tirs fulgurants de Melvyn Richardson ont enfin décanté le score (26-22, 40e). L'équipe de France a ensuite déroulé et l'écart n'a cessé de se creuser. « En première période, on est fort en défense, on court, on marque des buts assez faciles, analysait le demi-centre néerlandais Luc Steins. Après la pause, on n'était plus assez agressifs pour arrêter le jeu de l'équipe de France. Après, c'est compliqué, ils font plein de changements et ce n'est que des stars qui entrent sur le terrain. »

La liste dévoilée dimancheSamedi (18 heures) à Orléans, les Bleus disputeront leur deuxième et dernier match de préparation contre la solide Égypte, qui a dominé la République tchèque un peu plus tôt mercredi (33-30). Guillaume Gille annoncera dimanche la composition finale du groupe qui s'envolera lundi pour la Pologne.

« J'espère qu'on va continuer à monter en puissance, disait le capitaine Luka Karabatic. Je pense qu'on n'est pas encore prêts pour le premier match contre la Pologne, mais on a du vécu derrière nous et de l'expérience, ça nous servira pour accélérer cette dernière phase de la préparation. »