Les Bleus frôlent l'exploit contre les Fidji en quarts de finale à Vancouver

·2 min de lecture

L'équipe de France de rugby à 7 a été battue de justesse ce dimanche en quarts de finale du tournoi de Vancouver, par les champions olympiques fidjiens (24-21). Ils tenteront d'obtenir la cinquième place dans la soirée.

Les Bleus sont passés près de l'exploit ce dimanche en quarts de finale du tournoi de Vancouver. Mais ils ont finalement été battus par les redoutables Fidjiens, champions olympiques l'été dernier à Tokyo, après une rencontre très serrée (24-21).

Après le premier essai de Waisea Nacuqu, les Français ont bien réagi. Nelson Epée a inscrit son sixième essai du tournoi au bout d'un long sprint le long de la ligne de touche pour ramener son équipe à hauteur. Mais les joueurs de Jérôme Daret ont ensuite commis trop d'approximations et de fautes. Les Fidjiens en ont profité avec deux nouveaux essais avant la pause par Tevita Daugunu et Vuiviawa Naduvalo (19-7).

Plus libérés, les Bleus ont alors joué sans complexes et puni leurs adversaires, un brin nonchalants. Joachim Trouabal puis le Briviste Aaron Grandidier ont tous les deux conclu de jolis mouvements pour donner l'avantage à la France (19-21). Malheureusement pour les Bleus, Jerry Tuwai a fini dans l'en-but à 1'20 de la fin de la rencontre. Et une incompréhension a annihilé la dernière munition tricolore pour ouvrir aux Fidjiens les portes des demi-finales...

La 5e place dans le viseur

/

Les Français tenteront maintenant de décrocher la cinquième place de l'étape de Vancouver. Ils devront gagner deux matches, dont le premier se tiendra à 23 heures (heure française). Ce sera face à l'Afrique du Sud, leader du classement des Sevens Series, défaite à la surprise générale par les Samoa en quarts (28-17).

En phase de poules, les Français avaient concédé le nul contre l'Argentine (12-12), avant de dominer l'Irlande (29-12) et l'Écosse (21-19). Un parcours leur permettant de rallier les quarts de finale au Canada, contrairement à la semaine passée à Singapour, où les Bleus n'avaient pu faire mieux qu'une décevante neuvième place.

lire aussi

/

Toute l'actualité du rugby à 7

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles