Les Bleus en position confortable avant d'aborder le deuxième tour de qualifications pour la Coupe du monde 2023

Terry Tarpey, Théo Maledon et Mouhammadou Jaiteh. (A. Réau/L'Équipe)

La fin du premier tour de qualifications pour la Coupe du monde 2023 voit la France basculer en deuxième phase avec le meilleur bilan de son groupe (5 victoires, 1 défaite), à égalité avec la Lituanie.

Petite surprise lundi soir en Lituanie. L'équipe de Marius Grigonis (11 points, 9 passes) s'est inclinée à domicile pour la première fois depuis le début des qualifications pour la Coupe du monde 2023, face à la République tchèque (72-83). Un résultat qui intéressait la France, puisque les Bleus croiseront le groupe composé de ces deux équipes, ainsi que de la Bosnie, au deuxième tour, qui débutera le 24 août - soit en fin de préparation pour l'Eurobasket (1er - 18 septembre).

lire aussi

Les Bleus relèvent la tête en écrasant la Hongrie

Ainsi, la future poule, le groupe K, sera menée par les Français et les Lituaniens, qui affichent un bilan de cinq victoires pour une défaite. Leur marge de manoeuvre, alors que les trois équipes les mieux classées au final rallieront le Mondial, est plutôt confortable : le Monténégro accuse une victoire de retard - en réalité deux sur la France qui est parvenue à conserver l'avantage particulier sur ce dernier - tandis que tous les autres concernés (République tchèque, Bosnie et enfin Hongrie) pointent à deux longueurs.

Deux victoires attendues en août

Le programme prévoit trois fenêtres : en août (le 24 à Bercy contre les Tchèques puis le 27 en Bosnie), en novembre (le 11 en Lituanie puis le 14 contre la Bosnie) et enfin en février 2023 (le 23 en République tchèque et le 26 contre la Lituanie).

Comme le laissait entendre le sélectionneur de l'équipe de France Vincent Collet, son équipe a fait un grand pas vers le rendez-vous de 2023 (coorganisé par les Philippines, l'Indonésie et le Japon, avec une phase finale jouée à Tokyo), à condition que les deux rendez-vous de fin d'été se soldent - comme attendu, car les Bleus présenteront une équipe plus forte que celle qui a écrasé la Hongrie en clôture du premier tour (81-40) - par deux victoires.

lire aussi

Vincent Collet, après la victoire contre la Hongrie : « Bien mieux dans nos intentions »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles