Bleus - Pourquoi on n'a pas fini d'entendre parler de Guendouzi

Yahoo Sport

EQUIPE DE FRANCE - Appelé en Bleu pour la première fois de sa jeune carrière, Mattéo Guendouzi n'a pas eu l'occasion d'exprimer son talent, face à l'Albanie (4-1) et Andorre (3-0). Pourtant, on n'a pas fini d'entendre parler du prodige d'Arsenal. On vous explique pourquoi.

Guendouzi, première convocation d'une longue série chez les A ?
Guendouzi, première convocation d'une longue série chez les A ?



Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Parce qu'il est énorme avec les Gunners

Le milieu de terrain tricolore réalise un début de saison de haut vol avec Arsenal, ce qui n'a pas échappé à Didier Deschamps et son staff. En grande forme, l'ancien Lorientais a notamment crevé l'écran lors du derby face à Tottenham il y a 10 jours (2-2), avec une activité ahurissante et un délice de passe décisive pour Aubameyang. Comme l'an dernier, où il a disputé 48 matches toutes compétitions confondues, Guendouzi est parti pour enchaîner les rencontres avec les Gunners et avoir la confiance durable d'Unai Emery. "On sent qu'il a franchi un cap, dit de lui l'ancien coach espagnol du PSG. C'est notre clé pour bien combiner au milieu". Briller dans le meilleur Championnat du monde, au sein de l'une des meilleures équipes d'Angleterre, ça en dit long sur le niveau actuel du milieu tricolore.



Parce que son profil plaît beaucoup à Deschamps

A l'image des Mbappé (20 ans), Coman, Hernandez, Pavard (23 ans), et Ikoné (21 ans), Deschamps n'hésite pas à faire confiance aux jeunes générations. S'il est déjà bien pourvu en "minots" derrière et en attaque, c'est moins le cas au milieu, où Matuidi (32 ans), Kanté (28) et Pogba (26) règnent en maître, talonnés par Sissoko (30) et Tolisso (25). La jeunesse de Guendouzi (20 ans) peut donc être un atout dans les mois à venir. DD confirme : "Ce que j'attends des jeunes, c'est qu'ils amènent une certaine fraîcheur, un dynamisme". En plus de la fraîcheur, Deschamps pourra également compter sur le mordant de Guendouzi, véritable combattant au gros volume de jeu, qui déteste la défaite et qui possède, en prime, une technique de velours. Un vrai box to box moderne qui pourrait permettre au coach des Bleus de varier les plaisirs tactiquement (4-3-3, 4-4-2 ou 4-2-3-1).


Parce qu'il a une mentalité “Bleus-compatible”

Didier Deschamps l'a maintes fois martelé depuis sa prise de fonction en 2012 : pour lui, ce qui compte, au delà du talent, c'est l'état d'esprit de ses joueurs. Lacazette ou Benzema ont fait les frais de ce fil directeur, qui mise sur la cohésion d'un groupe et le collectif. Pour Guendouzi, de ce point de vue, c'est l'autoroute. Parce qu'humainement, le natif de Poissy fait l'unanimité. “Il s’est parfaitement intégré dans le groupe” reconnaît DD. Jovial et énergique en dehors du terrain, Guendouzi est également un "gros travailleur qui aime profondément le foot", selon Sylvain Ripoll, le coach des Espoirs. C'est aussi "un bon élève", selon Robert Pirès. "Il capte vite les choses et il est toujours à l'écoute des anciens" détaille l'ex-Gunners dans France Football. Intelligence, goût pour le travail, respect des anciens : avec de tels arguments, son avenir en Bleu sous Deschamps semble presque déjà tracé.

À lire aussi