Bleus : pour remettre les Diables en boîte

·1 min de lecture

Quoi qu'on y fasse, il semble n'y en avoir, près de trois mois après, toujours que pour elles. C'est avant tout la faute de l'histoire, qui a déjà prouvé qu'un grand parcours dans une grande compétition ne tient souvent à rien, aucun suiveur des Bleus n'ayant effacé de son disque dur interne qu'en Russie, tout aurait pu vriller au beau milieu du quart de finale face à l'Uruguay si Hugo Lloris n'avait pas sorti un arrêt comparé ensuite à "un but" par Didier Deschamps sur une tête de Martín Cáceres. La tronche de l'Euro 2020 de l'équipe de France, elle, aura changé de couleur en dix minutes. Six cents secondes que chacun ne cesse de rejouer en boucle depuis l'élimination au bout de la nuit face à la Suisse, le 28 juin dernier. Deschamps a beau se débattre depuis l'été pour qu'aucune pièce ne soit remise dans la boîte à souvenirs, les derniers jours ont vu la séance de psychanalyse des internationaux français s'étirer aux quatre coins de la…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles