Les Bleus remportent le relais mixte de Pokljuka

L'équipe de France composée de Fabien Claude, Quentin Fillon-Maillet, Anaïs Chevalier-Bouchet et Julia Simon a remporté dimanche le relais mixte à Pokljuka devant l'Italie et la Suède.

Cette dernière journée en Slovénie a montré la densité de l'équipe de France. Après la deuxième place d'Antonin Guigonnat et Lou Jeanmonnot lors du relais mixte simple dimanche en fin de matinée, Fabien Claude, Quentin Fillon-Maillet, Anaïs Chevalier-Bouchet et Julia Simon ont remporté le relais mixte devant l'Italie et la Suède.

« On sait que l'équipe de France est dense. J'ai l'impression que cette année encore plus que d'habitude. C'est chouette, c'est de bon augure pour les Mondiaux et la suite de la saison, a souligné Anaïs Chevalier-Boucher sur la chaîne L'Équipe. Pouvoir aligner deux relais compétitifs sur une même journée, c'est fort comme signe. »

lire aussi : Le classement du relais mixte

Malgré les difficultés au tir couché de « QFM » qui lui a valu un tour de pénalité, les Bleus ont parfaitement maîtrisé leur sujet. Fabien Claude a mis la France sur orbite d'entrée en prenant la tête. « C'était cool. Je suis content, j'ai fait un bon relais, s'est réjoui le premier relayeur au micro de la chaîne L'Équipe. J'ai pris la course à mon compte. Je fais un beau debout et je finis avec ce que j'ai. »

Le relais parfait de Chevalier-BoucherPour le champion olympique, l'histoire s'est compliquée. « Je n'ai pas bien compris ce qui s'est passé parce qu'on règle avec un vent quasi nul, a avoué le leader du groupe qui s'est bien repris sur le debout pour passer le relais en deuxième position à cinq secondes de l'Italie. Je ne sais pas si c'est moi qui fais l'erreur ou est-ce que c'est le vent ? Je n'explique pas trop ce tir-là. Ce tour de pénalité ne m'a pas trop pénalisé mais j'ai gâché un peu de l'avance de Fabien qui avait bien bossé et bravo à Anaïs (Chevalier-Boucher) et Julia (Simon). »

Le « girl power » a parlé avec un relais parfait d'Anaïs Chevalier-Boucher. Avec une pioche au couché, un sans-faute au debout et une bonne performance sur les skis, elle a passé le flambeau à Julia Simon avec une avance de plus de trente secondes sur l'Italie (32''6).

« J'ai pris beaucoup de plaisir sur mon couché, une petite erreur au debout mais ça reste une belle course, a résumé la dernière relayeuse. Aujourd'hui (dimanche), c'était plus agréable qu'hier (samedi) même si les conditions ne sont pas faciles à skier car c'est assez instable. C'était un bon moment, je me suis éclatée. C'est toujours agréable de courir gars et filles. » La leader du classement général a conclu en beauté la partition avec une seule pioche au tir et une maîtrise totale sur la piste pour devancer de 24''6 l'Italie et de 47''2 la Suède.