Les Bleus s'imposent au finish face à l'Afrique du sud

Le demi de mêlé remplaçant Maxime Lucu peut exulter : la France l'emporte en toute fin de match face à l'Afrique du Sud. (F. Porcu/L'Équipe)

Victoire au forceps et au mental du XV de France (30-26) devant les Springboks, samedi soir au stade Vélodrome de Marseille, au terme d'un match marqué par deux cartons rouges, dont celui récolté par le capitaine Antoine Dupont.

Le match : 30-26Le staff tricolore voulait voir ce dont son équipe était capable : il a vu ! Une équipe secouée, privée de son capitaine sur carton rouge et menée de quatre points au score, qui est allé chercher au plus profond d'elle assez de ressources mentales, physiques et tactiques pour l'emporter au forceps, au finish, tout ce que vous voulez, mais s'imposer contre les champions du monde par un essai de Falatea (74e), en force, couronné d'un but de Ramors (79e), auteur d'un 7/8 au pied.

lire aussi : Le film de France - Afrique du Sud

Côté bleu, tout avait commencé pour le mieux avec deux buts de Thomas Ramos (3e, 18e), une supériorité numérique (carton rouge contre Du Toit, 12e) et un essai en force de Cyril Baille (21e). La France menait alors 13-0. Elle n'avait pas beaucoup touché le ballon mais s'était montrée pragmatique et efficace. C'est ensuite que tout s'est mis à déraper. À sept contre huit, le pack bok enfonça son homologue sur un ballon porté et le capitaine Kolisi s'échappa, rusé, au ras du maul pour malgré sans opposition (30e, 13-10).

À partir de là, le score évolua mais jamais la France ne prit plus de six points d'avance (46e, 19-13) et quand Antoine Dupont, lui aussi sanctionné d'un carton rouge (48e) fut expulsé, les Sud-Africains, qui étaient déjà dominateurs, se mirent à marcher sur ce XV de France soudain privé de son stratège. Fidèles à leur culture du défi frontal, les Springboks s'enfoncèrent dans la défense bleue et finirent par marquer en coin par Arendse (51e). Remarquable buteur de substitution, Cheslin Kolbe ajouta une difficile transformation qui permit à son équipe de prendre, pour la première fois de cette partie, la tête au score (19-20).

En remplacement de Kolbe, qui ne revint pas sur le terrain après sa commotion, Faf de Klerk (45e) puis Willemse (64e, 22-26) ajoutèrent chacun un but de pénalité et le XV de France se retrouva obligé de marquer au moins un essai pour l'emporter, ce qu'il fut capable de faire. Si face à l'Australie, un exploit individuel vint le libérer, là ce fut une action collective autour d'une pénaltouche, d'un ballon porté puis d'un pick and go... Rendez-vous à Toulouse, dimanche 20 novembre (14h), face au Japon pour la troisième et dernière levée de ces tests d'automne.

Le tournant : un rouge après l'autreÀ la 12e minute, le trois-quarts centre international rochelais Jonathan Danty a reçu un coup de tête au visage alors qu'il était au sol dans un regroupement. Le troisième-ligne aile sud-africain Pieter-Steph du Toit, auteur de ce geste inexcusable, a été sanctionné d'un carton rouge. Jonathan Danty sortira quelques minutes plus tard, victime d'une fracture au plancher orbital.

Puis au début de la seconde période, pour une action dangereuse sur Cheslin Kolbe (48e), Antoine Dupont écopa, lui aussi, d'un carton rouge (48e). Trois minutes plus tard, l'Afrique du Sud prit pour la première fois les commandes de ce match (19-20). Avant de les perdre à la 74e.

Le fait : un chapelet de commotionsEntre la 12e et la 32e minute, les joueurs ont fait la queue devant l'infirmerie du Vélodrome. En effet, Jonathan Danty (12e), Uini Atonio (29e), Mbonambi (29e) et Thibaud Flament (32e) sont sortis du terrain, victime de commotions. Puis ce fut au tour de Cheslin Kolbe (48e)...

lire aussi : Calendrier et résultats de la tournée d'automne