Les Bleus s'imposent face à la Pologne en ouverture du Mondial

Nedim Remili et les Français ont battu la Pologne. (A. Martin/L'Equipe)

L'équipe de France a battu la Pologne pour son entrée en lice dans le Mondial (26-24) à Katowice mercredi. Mais tout n'a pas été parfait pour les Bleus.

Les Bleus ont lancé leur Mondial face à un des pays organisateurs, la Pologne, mercredi (26-24). Dans une salle remplie de 11 000 supporters polonais qui ont donné de la voix tout au long de la rencontre, la France s'est imposée difficilement et ce malgré les absences de l'habituel capitaine, Luka Karabatic, et de Valentin Porte, annoncés forfait avant la rencontre.

voir aussiLe film du match

Les Bleus sont bien rentrés dans leur rencontre mais les trop nombreuses erreurs et maladresses, à l'image des sept ballons perdus en première mi-temps, n'ont pas permis à l'équipe de France de prendre de l'avance au score à la fin du premier acte (14-13). Pourtant, la défense polonaise a laissé énormément d'espaces, offrant aux Français des buts faciles sur des transitions rapides. La seconde période a été tout aussi compliquée notamment en raison d'une défense bien trop fébrile par séquence.

Les Polonais n'ont rien lâchéPrivée de son meilleur joueur, le pivot du PSG Kamil Syprzak, blessé au péroné, la Pologne a très bien résisté face aux Bleus. Dès l'entame de match, elle s'est montrée dangereuse en contre-attaque notamment par l'intermédiaire de Szymon Sicko (7 buts) et d'Ariel Pietrasik (2). Portés par leurs supporters, les joueurs polonais ont parfaitement exploité les erreurs françaises.

« C'est un premier match, forcément c'est difficile, contre des Polonais qui ont mis beaucoup d'intensité, beaucoup d'énergie. Ils ont été très denses, analysait Vincent Gérard, le gardien français. C'est dommage car à 14-10 on aurait pu prendre le large. On domine, on domine, mais on n'est jamais à l'abri. J'ai l'impression qu'on a maîtrisé en faisant des erreurs et en jouant à se faire peur. Mais on a su s'éviter une fin de match dépendante des autres. C'est une satisfaction, car battre la Pologne chez elle dans un match d'ouverture, c'est un défi difficile qu'on a relevé. »

Guillaume Gille a du travail avant d'affronter l'Arabie saoudite (samedi, 18 heures) puis la Slovénie (lundi, 18 heures).

lire aussi : Calendrier et résultats de la poule des Bleus