Les Bleus toujours sans Danty à l'entraînement avant la réception de l'Afrique du Sud

Jonathan Danty pourrait manquer le match face à l'Afrique du Sud. (A. Mounic/L'Équipe)

Devenu papa dans la nuit de mardi à mercredi, le trois-quarts centre rochelais Jonathan Danty n'a pas pris part à l'entraînement à haute intensité de ce mercredi à Marcoussis. Sa participation au match contre l'Afrique du Sud, samedi (21 heures), est toujours incertaine.

Comme la veille, l'entraînement à haute intensité de ce mercredi à Marcoussis a confirmé que l'équipe de France qui défiera l'Afrique du Sud, samedi, à Marseille, sera quasiment la même que celle qui a battu l'Australie (30-29), le week-end dernier, au Stade de France. Pas de changement à la charnière, donc, avec la reconduction de la paire toulousaine Antoine Dupont-Romain Ntamack, qui devrait devenir à cette occasion la paire de demis la plus utilisée dans l'histoire des Bleus à égalité avec le duo Parra-Trinh-duc (21 titularisations).

Aucune modification non plus en deuxième-ligne avec les présences au coup d'envoi de Cameron Woki en 4 et de Thibaud Flament en 5. En fait, la seule incertitude tient à la disponibilité ou non du centre rochelais Jonathan Danty. Ce mercredi, le joueur était absent de Marcoussis et ne s'est donc pas entraîné avec ses partenaires. Exactement comme la veille.

Décision mercredi soir ou jeudi matinDanty a une bonne excuse. Il était aux côtés de sa femme qui a accouché dans la nuit de mardi à mercredi de leur premier enfant. Il devrait revenir auprès des Bleus ce mercredi soir ou jeudi matin. Et c'est à ce moment-là, en fonction de leur ressenti et de celui du joueur, que Fabien Galthié et ses adjoints prendront la décision de l'aligner ou pas face aux Springboks.

En cas d'absence, Danty serait suppléé au centre par le Bordelais Yoram Moefana, qui serait alors associé à Gaël Fickou. Et c'est le Toulousain Matthis Lebel, remplaçant contre l'Australie, qui débuterait sur l'aile gauche. La composition d'équipe sera dévoilée jeudi midi. Par ailleurs, deux joueurs non capés, le pilier gauche Reda Wardi et le deuxième-ligne Bastien Chalureau, devraient prendre place pour la première fois sur le banc des Bleus samedi.

lire aussi : Podcast « Crunch » : Petites frayeurs avant les Boks