Les Bleus, win diesel !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Une nouvelle fois sous Didier Deschamps, les adeptes des départs canons façon Grand Prix de Formule 1 ont une nouvelle fois été déçus. Presque bizarrement, tant c'est une constante sous "la Desch" depuis sa prise de fonction post Euro 2012. Sa France à lui est un diesel, un orchestre non pas bâti pour tout envoyer d'entrée tel un adolescent qui découvrirait son corps, mais bien pour qu'à la fin du bal, ce soit ses musiciens qui reçoivent les louanges du public. 2018 lui a donné raison, maintenant 2021 ?

Chi va piano va sano

Il suffit de se replonger dans l'histoire récente des Bleus pour comprendre le démarrage de cette cuvée 2021 qui est apparu poussif notamment dans le jeu. En 2014, pour son match d'ouverture face au Honduras, la France avait dû attendre un carton rouge de Wilson Palacios juste avant la pause avant de voir... Karim Benzema plier l'affaire. En 2016, face à la Roumanie et l'Albanie, les…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles