Des blogs spécialisés à Mediapart, les influenceurs sont devenus un sujet médiatique « légitime »

MORRIS RAYMOND/SIPA

ANALYSE - Ces derniers mois, les médias généralistes, de « Libération » à France Télévisions, se sont penchés sur les candidats de la téléréalité et leur influence, à travers de nombreuses enquêtes, reportages et articles

Ces dernières semaines, il y a un nom qui revient dans tous les médias : celui de Magali Berdah, fondatrice de Shauna Events et agent de nombreux influenceurs issus de la téléréalité. Accusée d’arnaques par le rappeur Booba, la femme d’affaires est au centre de nombreuses enquêtes journalistiques, de Complément d’Enquête sur France 2 (qui a eu un grand retentissement sur les réseaux sociaux) à la Une du journal Libération en juillet dernier. Peu à peu, ces dernières années, les médias généralistes ont commencé à s’intéresser au milieu de la téléréalité et son influence, en ligne et hors-ligne. Les influenceurs issus de la téléréalité semblent être au centre des préoccupations médiatiques, largement dénoncés pour certaines pratiques, allant des arnaques au CPF (Compte personnel de Formation) à la vente de produits inutiles voire dangereux.

Pour Constance Vilanova, journaliste indépendante et spécialiste du milieu de la téléréalité, l’intérêt des médias généralistes pour ce milieu a été changeant au fil des années : « Quand le Loft est apparu au début des années 2000, il a été observé comme un objet inconnu par la majorité des journalistes, et il y a eu des unes sur ce nouveau p(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Rajeunir son vagin ? Une gynécologue répond après l'affaire Maeva Ghennam
« Il se dit lanceur d’alerte »... Magali Berdah, la papesse des influenceurs, dénonce le harcèlement de Booba
« Complément d’enquête » : l’enquête sur les influenceurs de France 2 s’impose en seconde partie de soirée et fait réagir les internautes
Nabilla en a un peu marre de Dubaï