"Ce qui bloque, c'est l'arme" : le biathlon, populaire mais toujours confidentiel dans la pratique

Jérôme Val
Franceinfo

Le biathlon est l’un des sports les plus suivis, notamment à la télévision, l'un des plus populaires aussi. Les Championnats du monde de la discipline débutent jeudi 13 février dans la station italienne d’Antholz-Anterselva. Et si le biathlon séduit autant, c’est en grande partie grâce aux résultats des athlètes français. Malgré cette réussite, le biathlon reste une discipline confidentielle sur le terrain avec très peu de clubs et de licenciés.

Moins de mille licenciés

La neige tombe à gros flocon sur le Grand-Bornand, une station située à 1 000 mètres d’altitude en Haute-Savoie. Une épaisse couche blanche recouvre le pas de tir, au pied d’une forêt de sapins. C’est dans ce décor féérique que les biathlètes du club du Grand-Bornand, l’un des plus importants des Alpes, s’entraînent. Il compte une soixantaine de licenciés, de 12 à 25 ans, tous destinés à la compétition. Sidonie Perrillat-Monet, 19 ans, pratique le biathlon depuis 4 ans en plus de ses études à Annecy : "J’ai choisi le biathlon parce que j’adore tirer. Que l’on fasse du ski de fond ou du biathlon, dans tous les cas il faut skier."

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

La différence, c’est le tir et c’est ça qui a motivé ma décision.

Sidonie Perillat-Monet, licenciée au Grand-Bornand

à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

À lire aussi