BMX : les pilotes de Compiègne-Clairoix sacrés champions de France

Delphine Toujas
LeParisien.fr

C’est le 3e titre en cinq ans pour les pilotes de Compiègne-Clairoix.


Sur les pistes accidentées de BMX, eux parviennent à rester au sommet. Les pilotes de Compiègne-Clairoix (DN 1) ont été sacrés Champion de France par équipes à Sarzeau (Morbihan) samedi pour la 3e fois en cinq ans et deviennent ainsi le club le plus titré de France (à égalité avec Saint-Étienne).

Une belle performance pour un groupe composé majoritairement d’étudiants disposant de cursus aménagés, mais aussi de jeunes actifs. Seule Camille Maire fait partie des rares pilotes Elites à pouvoir à se consacrer pleinement au BMX grâce à des subventions, les primes de courses et surtout de la recherche perpétuelle de sponsors privés.

« Bout à bout, ça permet quand même de vivre, il faut vraiment faire partie des tout meilleurs mondiaux, explique son coéquipier Damien Godet, finaliste aux Jeux olympiques de 2008, qui a créé son entreprise de confection de pistes de… BMX en 2011. Je l’ai fait quelques saisons, mais cette année, c’est davantage ma boîte qui m’a fait vivre. »

Des entraînements pendant les pauses déjeuner

Comme lui, un autre pilote de Compiègne-Clairoix a fait le choix d’entrer dans la vie active. Quentin Derom a décidé de jongler entre son métier d’ingénieur et sa discipline. « Diplômé, je ne me voyais pas continuer à vivre chez mes parents pour faire du vélo à fond, en restant très juste financièrement, explique-t-il. Au final, j’ai réalisé la meilleure saison de ma carrière en m’entraînant lors des pauses déjeuner et après le boulot malgré mes 40 heures par semaine. » Mais pas seulement. « J’ai la chance d’avoir un chef très compréhensif d’autant qu’étant dans ma première année professionnelle, mes congés sont très limités, poursuit Quentin Derom. Et, surtout, le club est super arrangeant. »

Ce dernier s’installe au palmarès du BMX en France avec ses deux médailles d’argent en 2014 et 2017. Cette régularité sur les deux premières marches du podium ces dernières saisons récompense la politique (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

National : le capitaine des Herbiers signe à Chambly
Patrick Etshimi, l’atout offensif de Chambly
Non retenus au FC Chambly, ces footballeurs pointent au chômage
Equitation : chez les Dufil, le dressage est une histoire de famille
Athlétisme : décevante 3e place pour Maëva Contion aux Championnats de France Élite

À lire aussi