Boavista ou le bilan mitigé du fanion portugais de Gérard Lopez

Gérard Lopez et le football portugais, c'est une histoire d'amour presque aussi captivante que son histoire avec le football français. Et pas moins crantée de hauts, mais surtout de bas. En 2016, tandis que l'homme d'affaires hispano-luxembourgeois entre en négociations pour reprendre le LOSC, ses yeux sont déjà rivés sur l'ouest de la péninsule ibérique. Il entreprend le rachat de Gil Vicente, alors pensionnaire de deuxième division, mais aucune suite n'est donnée à son offre. Quelques années plus tard, après s'être ancré à Lille, Lopez se rapproche de la B-SAD. En 2019, de nombreux liens sont tissés entre les Dogues et le club lisboète qui reçoit notamment Hervé Koffi en prêt. Or, très vite, des tensions apparaissent entre les deux directions, et le dévolu de Lopez se rabat sur Boavista au début de l'été 2020. Cet intérêt se formalise en octobre de la même année où le rachat de 50,78% des parts de la société anonyme sportive du…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com