Le bon coup de Montpellier à Chaumont en demi-finales aller de Ligue A

·2 min de lecture

Alors que Tours a aisément dominé Narbonne (3-0) dans sa salle, Montpellier est allé s'imposer à Chaumont (3-1). Les demi-finales retour se joueront mercredi.

Une ultime attaque « out » de Jaime Herrera et l'affaire était pliée, Montpellier a réalisé la perf des demi-finales aller du Championnat, ce dimanche en fin d'après-midi en allant s'imposer à Chaumont : victoire 3-1 (22-25, 25-18, 22-25, 21-25).

lire aussi

Calendrier et résultats de la Ligue A (H)

S'il termine deuxième meilleur marqueur de son équipe derrière Adrian Aciobanitei (20 pts), Herrera (18 points, 3 aces) a été trop irrégulier, notamment en début de match en commettant une pelletée de fautes, à l'image de l'ensemble de ses partenaires, ce dont a su profiter Montpellier porté par Théo Faure, le jeune pointu qui a claqué 21 points, 1 ace et 1 contre, avec l'assurance d'un vieux briscard qu'il n'est pourtant pas encore, à 22 ans. « On savait que ce serait un gros match, un gros combat, on savait aussi que leur public les pousserait. On a réussi à bien aborder ce match. Maintenant, le plus dur est de confirmer », a commenté le fils de Stéphane, ancien grand joueur français.

Chaumont doit de se reprendre

Moins cafouilleux, à l'image de Herrera, et plus stable au service-réception dans le deuxième set, Chaumont est parvenu à égaliser à une manche partout. Pas de quoi déstabiliser Montpellier qui ne s'est pas affolé, a continué à dérouler avec une répartition des points équitable entre Ezequiel Palacios, Javier Gonzalez, Danny Demyanenko et Nicolas Lazo (14 points chacun). Qui plus est, l'équipe d'Olivier Lecat a dominé au block (11 à 3).

Encore en lice pour réaliser le doublé Coupe-Championnat, Chaumont doit de se reprendre, mercredi dans à Castelnau-le-Lez. En cas de succès, la formation de Silvano Prandi, mieux classée lors de la saison régulière que les Héraultais (2e contre 3e) recevrait pour l'éventuel match d'appui, samedi prochain.

Dans l'autre demi-finale, Tours a sèchement dominé Narbonne (3-0, 25-17, 25-17, 31-29) dans son antre de Robert-Grenon. Porté par Kevin Tillie (16 points), à la hauteur de son titre de MVP de la saison, le leader de la saison régulière n'a jamais réellement tremblé face à Narbonne, probablement épuisé par son duel épique en quarts de finale contre Sète, qui est allé au bout des cinq matches. Alors que Tours a pu, lui, bénéficier, d'une dizaine de jours de répit pour préparer cette demi-finale qu'il se doit de gagner, sous peine de boucler la saison sans trophée, après ses défaites en finale de la Coupe de la CEV contre Monza et de la Coupe de France contre Chaumont.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles