Bons d'achats qui financent les clubs, chatbot ou équipements en libre-service : ces innovations qui révolutionnent l'accès au Sport

la rédaction de Futura
·1 min de lecture

Depuis 2014, les Prix start-up EDF Pulse 2020 récompensent les start-up européennes qui inventent le monde de demain grâce aux nouvelles technologies. Le lauréat remporte une dotation financière de 30.000 €, une campagne de communication dédiée et une mise en relation avec le comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

Lauréat : GoMyPartner

Née en 2018, GoMyPartner incite les Français à se mettre au sport : la start-up permet de cumuler des euros lors d’achats auprès d’enseignes partenaires qui serviront à financer une cotisation à un club de sport ou un équipement. Il suffit de scanner son ticket de caisse pour engranger les euros sur une cagnotte. « En moyenne, les utilisateurs cumulent 240 euros par an et financent deux activités sportives », se félicite la start-up. Le programme permet aussi aux clubs de trouver de nouveaux adhérents et participe à l’économie locale. Six villes ont déjà mis en place ce dispositif et la start-up compte 3.500 boutiques partenaires.

GoMyPartner incite les Français à se mettre au sport. © EDF
GoMyPartner incite les Français à se mettre au sport. © EDF

Pile écologique en papier, machine qui recycle le plastique en carburant… Les lauréats des Prix start-up EDF Pulse 2020

Deux mentions spéciales

Le Jury a également décidé d’attribuer des mentions spéciales à deux projets qui impactent positivement notre société.

  • I Wheel Share : mention « Sport & inclusion »

Douze millions de Français sont touchés par le handicap en France, mais seulement 5,5 % d’entre eux pratiquent une activité sportive. La start-up I wheel share veut casser les barrières à l’accès au handisport, notamment le manque d'information sur les équipements accessibles. Son chatbot dirige les personnes handicapées vers des clubs ou des structures (cinémas, commerces, bars, restaurants, etc.) capables de les accueillir selon leur localisation et leur handicap. La start-up, partenaire du département de la Seine-Saint-Denis qui accueillera une partie des épreuves des JO 2024, mise sur cet événement pour...

> Lire la suite sur Futura