Bordeaux 2-1 Monaco - Les Girondins renversent l'ASM

Menés suite à l'ouverture du score d'Islam Slimani, les Bordelais sont parvenus à renverser le club du Rocher et à s'imposer devant leurs supporters.
Menés suite à l'ouverture du score d'Islam Slimani, les Bordelais sont parvenus à renverser le club du Rocher et à s'imposer devant leurs supporters.

Duel entre deux équipes en quête d'équilibre ce dimanche au Matmut Atlantique. Depuis le début de la saison, les Girondins de Bordeaux et l'AS Monaco alternent le bon et le moins bon, mais entendaient cette fois décrocher les trois points. Mais comme on pouvait s'y attendre, ces deux formations ont affiché leurs lacunes défensives, accouchant ainsi d'une rencontre aussi ouverte que disputée en Gironde, durant laquelle les locaux se sont imposés au forceps. 

Islam Slimani, le facteur décisif

Pourtant, l'AS Monaco avait démarré le match avec de très bonnes intentions, parvenant à faire circuler le ballon de manière séduisante. Face à des locaux endormis, les hommes de Leonardo Jardim affichaient leur supériorité, et allaient être récompensés de fort belle manière dès la 15ème minute de jeu. Trouvé par Aleksander Golovin, Wissam Ben Yedder déviait astucieusement de la tête pour son partenaire d'attaque en la personne d'Islam Slimani, qui concluait avec application du pied droit. Une action rondement menée, qui permettait aux visiteurs d'ouvrir le score en toute logique au Matmut Atlantique (0-1, 15e).

Sonné par ce but monégasque, Bordeaux pouvait s'attendre à subir les offensives adverses, mais allait revenir au score sur une phase arrêtée. À la 29ème minute de jeu, le défenseur Pablo égalisait sur un coup de casque à la suite d'un corner bien frappé. Grâce au 3ème but de la saison de leur Brésilien, les Marine et Blanc avaient le bonheur de revenir dans une partie qui semblait pourtant bien mal embarquée (1-1, 29e). Tout était à refaire pour l'ASM.

Au retour des vestiaires, la physionomie de la rencontre restait la même, et les deux équipes avaient les opportunités pour l'emporter. Mais à ce petit jeu-là, ce sont bien les hommes de Paulo Sousa qui l'emportaient. Après une main dans sa surface de réparation, Islam Slimani, buteur en première période, voyait rouge et concédait un pénalty que transformait sans broncher Nicolas De Préville (2-1, 69e). Double peine pour le club du Rocher, qui pourra nourrir des regrets. 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi