Bordeaux reçoit le feu vert du Tribunal de Commerce avant de passer devant le CNOSF

Bordeaux et son président, Gérard Lopez, ont reçu le feu vert du Tribunal de Commerce. (R. Perrocheau/L'Équipe)

L'accord entre les Girondins de Bordeaux et ses créanciers pour réduire la dette du club a été validée par le Tribunal de Commerce ce mardi. Une première étape avant l'audience des dirigeants devant le CNOSF jeudi.

Bordeaux n'est pas encore sauvé, mais il y a des raisons d'y croire. Le Tribunal de Commerce a homologué mardi les accords entre le club et ses créanciers, King Street et Fortress. Une bonne nouvelle avant de faire face jeudi au CNOSF, qui doit délivrer un avis consultatif sur le potentiel maintien des Girondins en Ligue 2 et rendre une proposition qui devra ensuite être suivi ou non par le Comité exécutif de la FFF.

Un plan en trois étapes

Ce processus lancé à la mi-juin a pour ambition d'étoffer le dossier de Bordeaux afin de lui éviter une relégation en National, et une probable liquidation judiciaire dans la foulée.

lire aussi

Gérard Lopez annonce que Fortress et King Street renoncent à 75 % de la dette des Girondins

L'accord négocié prévoit notamment une augmentation de capital de 10 millions d'euros par Jogo Bonito Group, holding détenue par Gérard Lopez. Ce même groupe procédera à une mise sous séquestre de 14 M€ de garantie si ce montant n'était pas atteint en plus-value avec la vente des joueurs cet été. Enfin, King Street et Fortress ont accepté de réduire les créances du club de 34,5 M€ sur le total de 53 M€ qui leur est dû.

Bonne nouvelle loin d'être définitive

Un projet validé par le Tribunal de Commerce, pour qui « les termes de l'accord sont de nature à favoriser la pérennité de l'activité de l'entreprise ». Le jugement communiqué mardi après-midi affirme également que « l'accord ne porte pas atteinte aux intérêts de créanciers non-signataires ».

Cette décision donne un motif d'espoir à tout un club dont le futur se décidera en partie devant le CNOSF jeudi. Le feu vert du Tribunal sera une pièce majeure dans le dossier des Girondins, mais ne lui assure en rien son maintien en Ligue 2 la saison prochaine.

lire aussi

De Lille à Bordeaux, Gérard Lopez défend son bilan dans le football

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles