La Bosnie-Herzégovine crée la surprise en dominant la Slovénie sur le fil

C'est la première surprise du « groupe de la mort », auquel appartiennent aussi les Français. Les outsiders bosniens ont fait tomber la Slovénie de Luka Doncic (97-93), dimanche.

Le kop des Bosniens et leur tifo en forme de panier de basket ont prolongé la fête et les chants alors que les Bleus s'échauffaient déjà sur le parquet de la Lanxess Arena. En quittant la zone de presse, Dzanan Musa et John Roberson se sont offert un petit bain de foule puis ont exécuté une petite danse avant de s'engouffrer dans les entrailles de la salle.

Les deux artificiers de la Bosnie-Herzégovine - 22 points, 5 rebonds, 5 passes pour le nouvel arrière du Real Madrid, 23 points, 4 rebonds, 2 passes pour l'ancien meneur champion de France avec Chalon en 2017 - venaient de mettre un point final à l'exploit du jour, dominant dimanche l'ultra favorite Slovénie de Luka Doncic (97-93), tenante du titre de champion d'Europe (2017), dans une atmosphère irrationnelle, et rebattant les cartes dans le groupe B, celui de la France. Agressivité (13 fautes provoquées par le duo !), adresse (15/30 à 3 points, dont 7/13 pour Roberson) et surtout abnégation collective ont été les ingrédients d'un cocktail explosif, face à une équipe semblant un peu trop sûre de son fait et du dénouement de la rencontre, avant de l'avoir jouée.

Jour après jour, la Slovénie laisse entrevoir quelques failles dans la cuirasse, notamment dans le secteur défensif sur les lignes extérieures (le duo lituanien Lekavicius-Grigonis avait par exemple totalisé 32 points, en ouverture, malgré la défaite (85-92). Le maestro Luka Doncic dans un jour sans dans l'adresse, et toujours autant dans la contestation auprès des arbitres, a livré une copie contrastée, au presque-parfait dans les tirs intérieurs (8/10), mais rendant une bulle derrière l'arc (0/8, 10/32 à 3 points pour les Slovènes).

Irrésistibles en première mi-temps mais trop dispendieux sous leurs paniers (52-49), les hommes de Sasa Sekulic ont peu à peu abdiqué sous la pression imposée par Jusuf Nurkic (12 points, 9 rebonds) et Miralem Halilovic (13 et 10), dominés dans le combat -et donc au rebond (38-45), où ils ont concédé 18 prises offensives aux Bosniens !- et au final dominés tout court.

11

La Slovénie restait, avant sa défaite de dimanche, sur onze victoires à l'Euro (9 en 2017, invaincue, et 2 en ouverture de l'Euro 2022)

Jamais capables de se mettre à l'abri, malgré les 22 points de Vlatko Cancar et les 20 points de Goran Dragic, même après avoir pris six longueurs d'avance à la 29e minute (73-67), Doncic et compagnie ont finalement plié dans un money-time étouffant où Roberson, Nurkic et Edin Atic n'ont rien lâché.

L'Allemagne reste donc seule en tête du groupe B (3-0) après sa spectaculaire victoire du jour sur la Lituanie. Derrière, si la France s'impose comme attendu face à la Hongrie, trois équipes avec un bilan de deux succès pour un revers se partageraient la seconde place -France, Bosnie-Herzégovine, Slovénie.

lire aussi

Calendrier et résultats du groupe B