Boston cartonne à trois points, Phoenix se rachète et les Français sortent du banc

Jayson Tatum et les Boston Celtics ont établi un nouveau record de franchise à trois points samedi contre les New York Knicks. (Wendell Cruz/Usa today sports)

La nuit de samedi à dimanche a vu les Boston Celtics battre un record de franchise à trois points contre les New York Knicks (133-118). Les Phoenix Suns ont déroulé contre les Portland Trail Blazers (102-82). Ousmane Dieng s'est mis en évidence côté Français.


Le record : Boston en réussite à trois points contre New York

Soir de vista pour les Boston Celtics, auteurs de 27 paniers à trois points (en 51 tentatives, soit 52,9 % de réussite) au Madison Square Garden face à des New York Knicks impuissants et logiquement battus (133-118). Pourtant jamais largués, les locaux ont subi la soirée historique pour la franchise du Massachusetts, qui a ainsi établi un nouveau record de paniers primés.

Outre Jayson Tatum (26 points dont 6 sur 13 à trois points) et Jaylen Brown (30 points dont 6 sur 11 à trois points), l'ailier Sam Hauser (17 points dont 5 trois points) a également brillé dans l'exercice. « C'était génial, appréciait ensuite le meneur Marcus Smart (13 points, 11 passes). C'est bon pour nous. Ça a fait du bien à beaucoup de gars de marquer ces tirs. C'est bon de voir comment on peut jouer et ce qu'on peut accomplir ainsi. »


lire aussi

Le classement de la Conférence Est


Les Français : Fournier encore remisé au banc, Ousmane Dieng se montre

La relégation - « pas définitive » avait indiqué Tom Thibodeau, entraîneur des New York Knicks - sur le banc d'Evan Fournier s'est confirmée face aux Celtics. Pire : le temps de jeu de l'arrière international français, 11 minutes seulement (3 points, 1 rebond, 1 passe et 1 interception), est désormais le plus faible enregistré cette saison. Il faut remonter au 31 décembre 2020 pour retrouver un temps de jeu plus faible pour Fournier (8 minutes). Mais à l'époque, il avait écourté son match face à Philadelphie en raison d'une douleur au dos...

Lors de la défaite de l'Oklahoma City Thunder à Milwaukee (94-108), Ousmane Dieng a su profiter du temps de jeu qui lui a été offert (22 minutes, son deuxième plus gros total de la saison) pour noircir plusieurs colonnes statistiques : 8 points (à 3 sur 4 au tir dont 2 sur 3 à trois points), 4 rebonds et 5 passes. Contre Brooklyn (94-98), Théo Maledon n'a pas profité de la blessure rapide du meneur Dennis Smith Jr., en raison notamment du retour à la compétition de Terry Rozier (25 points). L'ancien joueur d'OKC et de l'Asvel s'est contenté de 11 minutes, pour 2 points (1 sur 3 au tir), 3 rebonds et 2 passes. Placé en protocole sanitaire, Rudy Gobert n'a pas joué avec les Minnesota Timberwolves.


Le leader à l'Ouest : Phoenix, sans forcer, Denver enchaîne

En 24 minutes, l'affaire était pliée : 61-40. Les Phoenix Suns ont maîtrisé les Portland Trail Blazers à domicile samedi soir (102-82) et ont ainsi pu économiser leurs meilleurs joueurs. Devin Booker (24 points) n'a passé que 29 minutes sur le parquet, et son équipe a mis un point d'honneur à effacer le revers concédé la veille, à domicile toujours, face à ces mêmes Blazers (106-108). « On a une équipe de mauvais perdants, indiquait l'entraîneur Monty Williams au sujet de ses joueurs piqués dans leur orgueil. Je savais que compte tenu de la manière dont nous avions perdu, que nous aurions droit à plus d'efforts des deux côtés des terrains. »


lire aussi

Le classement de la Conférence Ouest

À domicile également, les Denver Nuggets n'ont eu aucun mal à maîtriser les San Antonio Spurs (126-101). Un succès collectif, porté par Nikola Jokic (21 points, 6 rebonds, 10 passes), mais également le meneur remplaçant Bones Hyland (24 points, 5 rebonds, 7 passes).