Les Boston Celtics en perdition chez l'Oklahoma City Thunder, le Utah Jazz continue de chuter

Indigents en défense, les Boston Celtics se sont effondrés chez l'Oklahoma City Thunder mardi soir (117-150) et ont ainsi concédé une deuxième défaite de rang. Dégringolade également pour le Utah Jazz, battu à domicile par les Sacramento Kings (115-117).

S'il n'y avait rien d'infâmant à s'incliner dimanche chez les Denvers Nuggets (111-123), pour ce qui constituait un choc de très haut de tableau en NBA, le résultat enregistré par les Boston Celtics chez l'Oklahoma City Thunder fait vraiment tâche : une déroute (117-150) face à l'actuel douzième de la conférence Ouest (16v-21d), plus enclin à former ses joueurs qu'à viser les victoires. Pire : le meilleur joueur d'OKC, Shai Gilgeous-Alexander (30,8 points par match cette saison), malade, n'était même pas sur le terrain.

lire aussi : Calendrier/Résultats de la saison régulière

La soirée a viré au cauchemar dès le deuxième quart-temps, après douze premières minutes équilibrées (34-33) : un cinglant 40-21 encaissé (74-54,24e). « Il faut jouer tout en sachant que tous les soirs nos adversaires veulent nous battre, pestait l'entraîneur des Celtics Joe Mazzulla. On doit se mettre à ce niveau et nous ne l'avons pas fait. Nous avons été dominés dans tous les aspects du jeu. » Le 10-0 encaissé en début de troisième quart (90-63) a ainsi plié la rencontre, logiquement laissée aux remplaçants ensuite (27 points en 30 minutes pour Jayson Tatum). Côté locaux, le festival offensif a permis à cinq joueurs de dépasser la barre de 20 points, dont 25 pour l'Australien Josh Giddey, son record personnel cette saison.

Le revers de Boston pourrait permettre aux Brooklyn Nets, en déplacement chez les Chicago Bulls mercredi soir, de revenir à hauteur en tête de la conférence Est. L'équipe de Kevin Durant reste sur douze succès consécutifs et ne compte qu'une victoire de moins que les « C's » (25 contre 26).

lire aussi : Classement de la conférence Est

Crève-coeur pour Lauri Markkanen, Utah battu sur le fil

Folle fin de match sur le parquet du Utah Jazz, où les Sacramento Kings ont arraché la victoire (117-115) sur... un arbitrage vidéo. Une consultation rendue obligatoire par le geste inespéré de l'ailier-fort finlandais du Jazz Lauri Markkanen qui, à la réception d'une très longue remise en jeu avec 0''4 au chronomètre, parvenait à envoyer un tir improbable à trois points. Ficelle. La liesse de la Vivint Arena, qui croyait alors au miracle, retombait rapidement : pour un dixième de seconde, Markkanen - qui avait égalisé à 115-115 grâce à trois lancers francs obtenus -, avait déclenché son tir trop tard et le cuir était encore au bout de ses doigts.

Du coup, le presque-héros du soir s'est transformé en spectateur de premier plan sur l'action décisive de la partie : auteur de 37 points, De'Aaron Fox s'est fendu de la pénétration de la gagne, dans la foulée des lancers de Markkanen, au nez et à la barbe de ce dernier tandis que Kelly Olynyk (5 points), un peu trop préoccupé par Domantas Sabonis (21 points à 8 sur 13, 14 rebonds, 8 passes), manquait son intervention en deuxième rideau. La conclusion d'un match plutôt serré, que les Californiens avaient toutefois globalement dominé.

Battu pour la cinquième fois en autant de rencontres, le Jazz s'enfonce vers les profondeurs de la conférence Ouest (19v-21d), avec seulement deux victoires d'avance sur les Minnesota Timberwolves (17v-21d, 11e). Pour les Kings, ce 20e succès de la saison (le troisième en quatre matches) vient valider une bonne période, synonyme de 5e place à l'Ouest (20v-16d), non loin de Dallas (22v-16d) et avec une toute petite marge d'avance sur les Los Angeles Clippers (21v-18d, 6e).

lire aussi : Classement de la conférence Ouest

lire aussi : Milwaukee porté par le record d'Antetokounmpo