Boston inarrêtable face à New Orleans, Golden State rebondit contre les Knicks

Avec 26 points, Derrick White a été en réussite dans la nuit de vendredi à samedi. face aux Pelicans. (S. Lew/Usa today sports)

Les Boston Celtics ont enchaîné une neuvième victoire de rang face aux New Orleans Pelicans (117-109). Golden State s'est appuyé sur son collectif pour venir à bout des New York Knicks (111-101). Luka Doncic a lui réalisé un nouveau triple double dans la démonstration de Dallas contre Denver (127-99).

La série : Boston sur un nuageLes Boston Celtics ne s'arrêtent plus. Les leaders de la Conférence Est ont enchaîné une neuvième victoire de rang sur le parquet de New Orleans (117-109). Rapidement aux commandes du match, les joueurs de Joe Mazzula ont déroulé leur jeu léché face à des Pelicans sans Zion Williamson, touché à un pied. Jaylen Brown et Derrick White (53 points à eux deux) ont mené la charge, bien accompagnés par Jayson Tatum (19 points) et Al Horford (18). Sereins, les Celtics ont bien résisté aux bons passages des Pelicans, portés par les 25 points de Brandon Ingram.

lire aussi : Tous les résultats de la nuit

Le joueur : Doncic puissance 50En compilant 33 points, 12 rebonds et 11 passes dans la démonstration de Dallas contre Denver (127-99), Luka Doncic a réalisé son 50e triple double en carrière. Le Slovène devient le 10e joueur de l'histoire de la NBA à atteindre cette marque. Plus impressionnant encore, il est le deuxième joueur à atteindre le plus rapidement ce palier derrière Oscar Robertson, qui l'avait fait dans le début des années 60.

lire aussi : Les Lakers enchaînent sans James, Philadelphie vient à bout de Milwaukee

La stat : le collectif de Golden State revientAprès une lourde défaite face aux Suns (119-130), les Golden State Warriors se sont remobilisés face aux New York Knicks (111-101). Stephen Curry, qui avait inscrit 50 points en vain dans l'Arizona, a cette fois pu profiter d'un collectif au diapason. Derrière les 24 points du double MVP, Klay Thompson et Andrew Wiggins en ont tous les deux inscrit 20. Surtout, Curry s'est réjoui que son équipe ait été « plus performante défensivement ». Tous les joueurs ont semblé impliqués et ont monté d'un cran l'intensité pour rendre chaque panier difficile (34,5 % au tir pour les Knicks).

La blessure : Ja Morant touché à une chevilleEn forme lors de la victoire des Memphis Grizzlies face au Thunder d'Oklahoma (121-110), Ja Morant a dû quitter ses coéquipiers prématurément. Touché à une cheville, le meneur explosif est sorti, soutenu par deux membres du staff, en boitant bas à trois minutes du terme. Il avait inscrit 19 points et délivré 11 passes en 32 minutes jusque-là.

La perf vaine : Booker enfile 49 points dans une défaiteFace au Jazz, Devin Booker a inscrit 49 points, malgré un 2/9 à trois points, en ajoutant 10 passes décisives. Pourtant, ce sont bien les joueurs de l'Utah qui sont repartis avec la victoire face aux Phoenix Suns (134-133). La surprenante équipe de Will Hardy s'est encore appuyée sur un Lauri Markkanen en feu (38 points) pour répondre au coup de chaud de Booker. Le Jazz, promis aux dernières places en début de saison, est deuxième à l'Ouest, avec un bilan de 11 victoires pour 6 défaites.

lire aussi : À l'Ouest, un tas de surprises

L'action de la nuit : Jalen Suggs clutchLe Magic d'Orlando doit sa victoire face à Chicago (108-107) à Jalen Suggs. Avec deux points de retard à 11 secondes de la fin, le meneur a remonté la balle pour prendre ses responsabilités et dégainer à trois points. Ficelle pour l'ancien de Gozaga, qui a offert la victoire aux siens malgré l'absence de Paolo Banchero, et les 41 points de Demar DeRozan.

lire aussi : La nuit des Bleus en NBA : Killian Hayes très adroit, Evan Fournier toujours sur la touche

La décla : Elvin Hayes mis à l'honneur« Houston, vous avez fait de moi qui je suis ». À la mi-temps de la défaite des Rockets face à Indiana (99-91), Elvin Hayes a été mis à l'honneur par le Toyota Center. Le pivot, qui a joué pour la franchise dans les années 70 puis 80 après un détour à Washington, a vu son numéro 44 être retiré. Première star de l'histoire de la franchise, « The Big E » a remercié le public avant de rejoindre, entre autres, Hakeem Olajuwaon, Clyde Drexler et Yao Ming.

lire aussi : Toute l'actualité de la NBA