Bottas a souffert à cause d'un débris Ferrari

Benjamin Vinel
·2 min de lecture

Auteur de la pole position et d'un excellent départ à Imola, avait de belles chances de remporter sa troisième victoire de la saison, mais sa course s'est compliquée dès le deuxième tour, lorsqu'il a heurté un débris provenant de la Ferrari de Sebastian Vettel, qui s'était accroché avec Kevin Magnussen quelques instants plus tôt.

Lire aussi :

Course - Hamilton en maître, Ricciardo sur le podium, Mercedes sacré

Bottas a alors perdu en appui aérodynamique, et s'il n'a pas démérité en maintenant longtemps un rythme proche de celui de ses rivaux, il s'est finalement avéré impuissant face à son coéquipier Lewis Hamilton et à Max Verstappen, héritant de la deuxième place lorsque le pilote Red Bull a subi une défaillance pneumatique.

"Encore une course malchanceuse pour moi", déplore le Finlandais. "Je pense que [le débris] a eu un grand impact aujourd'hui. Le départ était bon, c'était l'une des principales choses à réussir aujourd'hui, mais au deuxième tour, à la sortie du virage 7 [Tosa, ndlr], il y avait soudain un débris. Je n'ai pas eu le temps de l'éviter."

"Je l'ai vu ; j'ai essayé de le prendre avec le milieu de la voiture pour ne pas rouler dessus avec les pneus. Mais cela a manifestement causé des dégâts, ou quelque chose qui a rendu la voiture assez délicate à piloter. Apparemment, cela valait 50 points d'appui, ce qui représente beaucoup de temps au tour. Ce n'était pas ma journée."

Bottas a vu Hamilton le surpasser quand ce dernier a prolongé son premier relais, subissant ensuite une pression grandissante de Verstappen et commettant plusieurs blocages de roue, avec une excursion dans les graviers à la clé. Le Néerlandais est alors passé devant. "J'attaquais vraiment fort pour essayer d'éviter que Max me dépasse. J'ai dû dépasser mes limites, et cela a mené à une erreur. C'est dommage", regrette le pilote Mercedes.

Les Flèches d'Argent ont en tout cas remporté leur septième titre mondial consécutif, une série inédite dans l'Histoire de la Formule 1. "C'est un accomplissement génial, nous en sommes contents. Je crois que personne ne réalise encore ce que nous avons fait. C'est incroyable", conclut Bottas sans avoir le cœur à la fête pour autant.