La boucle de Laporte

·1 min de lecture

Puisqu'il en avait assez de parler, Aymeric Laporte a décidé de crier. Ce jour-là, le soleil de Séville était, comme souvent, aussi indulgent qu'une plaque de cuisson, et l'Espagne commençait sa mise en pièces de la Slovaquie, bien aidée par un Martín Dubravka complice. Au milieu de ce tableau, on a alors vu, en juin, le défenseur de Manchester City décoller pour balancer de la tête un centre de Gerard Moreno dans la lucarne slovaque et lâcher un "vamos" sorti du fond des tripes, à propos duquel il s'expliquera ensuite devant plusieurs médias européens : "Ça s'explique par l'envie que j'avais de jouer à ce niveau-là, de disputer une compétition comme l'Euro... C'est le fruit de vingt et un ans de travail, de constance et de rêves, dont un s'est réalisé à ce moment-là. Il y avait une forme de rage, l'envie de démontrer au public espagnol que je suis là pour aider, pour apporter, pas pour enlever. Je l'ai démontré comme…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles