Boudjellal: "Altrad est devenu quelqu'un que je respecte"

Mourad Boudjellal, désormais membre d’un groupe de travail pour renouer le dialogue avec la Fédération, est toujours aussi opposé à Paul Goze. "Je ne l’aime pas et je lui ai dit", a-t-il expliqué à RMC Sport. En revanche, le président du RCT a découvert Mohed Altrad.

Mourad Boudjellal est connu pour son franc-parler. Et l’homme fort du RCT l’a encore démonté ces dernières heures. Mardi, contrairement aux 28 autres présidents de Top 14 et Pro D2 présents dans un hôtel à Orly, il n’a pas accordé sa confiance à Paul Goze. Le discours est musclé. "Je ne l’aime pas et je lui ai dit au téléphone et en face, a-t-il souligné à RMC Sport mercredi. Je lui ai dit "je suis ton ennemi et je ne t’aime pas. Tu m’as fait des trucs que je n’aime pas. Tu le sais. Mais je ne te ferai pas de coups par derrière." J’irai le voir pour lui dire c’est comme ça et pas autrement."

Selon le président toulonnais, Paul Goze, pourtant conforté mardi, n’est pas "la bonne personne". Et Boudjellal de préciser: "je n’ai rien de personnel contre Goze. Ça ne me dérange pas de boire des coups et rigoler avec lui. Mais c’est contre sa politique. Ça ne veut pas dire non plus que je suis contre la Ligue. Je suis contre la politique de Goze. C’est totalement différent."

 Selon lui, qui aurait alors la stature et la légitimité pour diriger la LNR? Le nom d’Alain Tingaud, président du SUA Agen, avait circulé ces derniers jours. "Il n’a jamais connu le très haut niveau", selon Boudjellal. Alors qui? "Pour moi les deux qui ont la légitimité pour gérer la Ligue sont (Max) Guazzini et (René) Bouscatel par rapport au palmarès et ce qu’ils ont apporté au...Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages