Boulogne-Levallois surpris à Gravelines, Blois crée l'exploit en Betclic Élite

Vafessa Fofana et Gravelines-Dunkerque ont réussi leur début de saison à domicile. (A. Réau/L'Équipe)

Les Mets de Vincent Collet ont subi la loi de Gravelines-Dunkerque pour le lancement de la saison régulière de Betclic Élite ce vendredi soir (85-73). Le promu Blois a réussi ses débuts en première division avec un succès sur le parquet de Roanne (94-90).

C'était la soirée des surprises pour le lancement de la Betclic Élite 2022-2023 ce vendredi. Gravelines-Dunkerque s'est imposé (85-73) face au troisième du dernier championnat, Boulogne-Levallois. Agressif et performant en transition, le BCM a démarré fort, porté par son duo américain Justin Robinson - D.J Seeley (18 et 15 points au total). Une entame récompensée par un avantage de +13 à la pause (42-29).

lire aussi

Calendrier et résultats de la 1re journée

Un écart que les Mets de Vincent Collet n'ont jamais su combler, malgré un grand Victor Wembanyama. Le meilleur espoir de la saison dernière, transfuge de l'Asvel, a déjà impressionné, terminant la partie avec 23 points (meilleur marqueur du match) et 10 rebonds.

À deux minutes du terme, un panier à trois points de Wembanyama a permis aux Franciliens de revenir à neuf points. Mais le réveil a été trop tardif pour les Metropolitans, qui devront réagir face à Pau-Lacq-Orthez mardi (20h30).

Blois surprend, Dijon contrôle

L'autre surprise de la soirée est venue de Blois. Le promu, qui disputait le premier match de son histoire en première division, a créé l'exploit sur le parquet de Roanne (90-94). La Chorale a pourtant bien débuté la partie, maîtrisant toute la première période (52-44, +8 à la pause). Mais l'ADA Blois, menée par Jaime Smith (15 points) et Tyren Johnson (12 points), a petit à petit pris le dessus (27-17 dans le troisième quart-temps). La décision s'est faite à dix-neuf secondes de la fin, Johnson inscrivant le panier décisif.

De son côté, Dijon, demi-finaliste l'an passé, a remporté un succès serein à domicile face au Portel (87-76). Privés de leur coach Eric Girard et de leur maître à jouer Benoît Mangin, les Nordistes ont connu un début de partie difficile (25-18 à l'issue du premier quart-temps) et n'ont jamais su revenir. Malgré un David Holston un peu en dedans (7 points), les Dijonnais n'ont plus jamais lâché la tête et remportent un succès inaugural.

lire aussi

Le classement