Boxe - Quel adversaire pour Tyson Fury ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Petite projection (pas du tout scientifique) sur le prochain adversaire potentiel du champion WBC des lourds après sa victoire contre Deontay Wilder.

L'horizon d'un Joshua-Fury s'est éloigné fin septembre quand « AJ » a succombé à la maîtrise technique de l'Ukrainien dans le stade de Tottenham. Et un peu plus encore quand il a activé la clause pour un nouveau combat, sans doute au premier semestre 2022. Il est plus probable d'imaginer une unification entre le détenteur des ceintures WBA, WBO, IBF et le champion WBC après ces retrouvailles mais l'un des deux peut toujours annuler à cause d'une blessure ou du Covid et tout relancer.

C'est le « mandatory », le challenger imposé par la WBC. Le Londonien (33 ans, 28 victoires, 2 défaites) attend patiemment son tour depuis trois ans. Le combat passionnerait l'Angleterre et pourrait remplir un stade. Le puncheur a le CV (Povetkin, Chisora, Parker) et la personnalité (il a traité Fury de « Gypsy kid ») pour intéresser le champion. Il faudra d'abord franchir l'obstacle Otto Wallin le 30 octobre à l'O2 Arena de Londres. En 2019, le Suédois avait donné du fil à retordre à Fury en lui infligeant une énorme coupure au-dessus de l'oeil.

D'après le promoteur Eddie Hearn, le combat Whyte-Wallin dispose d'une clause pour un rematch qui obligerait à trouver une solution de rechange si elle était activée. Présent à Fury-Wilder, le Californien, tombeur de Joshua en juin 2019 mais battu lors du deuxième acte, a confirmé qu'il était tenté. « Bien sûr ! Tout le monde élimine tout le monde », a-t-il dit. Opéré du genou, le « Destroyer » espère être opérationnel début 2022.

Cet adversaire, Fury le combat tous les jours. La dépression a failli gagner alors qu'il était sur le toit du monde après sa victoire contre Klitschko en 2015. Une situation similaire à celle qu'il vit aujourd'hui, installé au sommet de son sport qu'il vit aujourd'hui contre Wilder. Un journaliste du Telegraph lui a demandé s'il ne risquait pas de replonger. « J'espère que non ! Je vais faire de mon mieux pour rester positif. » Dans ses années sombres, c'est boxer qui l'a aidé à remonter la pente.

On le mentionne uniquement parce que le Français invaincu en onze combats partage le même promoteur que Fury aux États-Unis, la société Top Rank, et parce que tout peut arriver en boxe avec des noms inattendus sortis du chapeau. Après tout, le champion olympique 2016 est dixième au classement WBC. Mais ce ne serait pas forcément une excellente idée. À 29 ans, Yoka manque encore d'expérience contre le top mondial. Alors se frotter à ce qui se fait de mieux dans la catégorie...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles