Boxe - Coronavirus : reprise des combats au Nicaragua

L'Equipe.fr
L’Equipe

Huit combats professionnels se sont disputés, samedi à Managua. D'autres réunions sont annoncées, mais à huis clos. Après plus d'un mois d'interruption pour cause de crise sanitaire liée au coronavirus, la boxe a repris. Samedi au Gymnasio Alexis Arguello, à Managua (Nicaragua), huit combats professionnels ont eu lieu, tous avec des Nicaraguayens, aucun de niveau mondial. Lors de la pesée la veille, tous les boxeurs portaient un masque, ainsi que les spectateurs, une centaine, samedi soir. Dans le combat vedette, en super-plume, Freddy Fonseca (28 ans, 27 victoires, 1 nul, 5 défaites) a battu Alain Aguilar (23 ans, 8 v., 2 n., 8 d.) par abandon à l'appel du cinquième round. En mai 2019 à Las Vegas, Fonseca avait été battu par l'Américain Joseph Diaz, actuel champion IBF de la catégorie. Toute l'actu de la boxe D'autres combats sont envisagés, mais à huis clos, en direct à la télévision ou en streaming. Le promoteur américain Bob Arum songe à en organiser en juin, tandis que le Canadien Yvon Michel a déjà réservé la petite salle du casino de Montréal le 19 septembre. Ils ont estimé qu'une réunion rassemblerait une centaine de personnes, boxeurs, entraîneurs, officiels, techniciens de télévision, etc. Arum envisage ainsi de réduire à deux le nombre d'hommes de coin par boxeur. Principal promoteur européen, l'Anglais Eddie Hearn a différé tous ses grands combats, mais espère en présenter de moindre importance à huis clos, en particulier le championnat d'Europe des welters entre le Russe David Avanesyan et son challenger britannique Josh Kelly. Le WBC, principale fédération mondiale professionnelle, a annoncé être favorable à des Championnats à huis clos, à condition que toutes les précautions sanitaires soient prises. Quant à la fédération de boxe du Japon, qui avait prévu la reprise début mai, elle a reporté à juin les premiers combats.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi