Boxe - Disparition - Mort de l'entraîneur-manager Daniel Lorcy

L'Equipe.fr
·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Daniel Lorcy (73 ans), qui avait été l'entraîneur et le manager de ses fils Julien, champion WBA, et Pierre, champion de France, est décédé vendredi matin dans l'Oise des suites d'un cancer. Daniel Lorcy (73 ans) est décédé dans la nuit de jeudi à vendredi, a annoncé son fils Julien. Daniel Lorcy avait été le manager et l'entraîneur de ses deux fils, Julien, champion d'Europe des super-plume et légers et WBA des légers, et Pierre, champion de France des légers. « Papa, qui souffrait d'un cancer, a été ramené chez lui, dans un petit village de l'Oise, dans le Vexin, pour y vivre ses derniers jours, souligne Julien Lorcy. Il s'est éteint ce vendredi matin vers 5 heures. Les gens de la boxe se rappellent de lui, mais il a été aussi brillant dans le ball-trap (il avait été médaillé de bronze par équipe aux Mondiaux) et dans l'élevage. Il avait eu une chienne championne du monde de gibier tiré des braques allemands. » lire aussi L'actualité de la boxe En 1982, alors que Julien avait dix ans et Pierre quinze ans, Daniel Lorcy avait conduit ses deux fils à la boxe. « Je jouais au foot, mais comme j'ai frappé un autre joueur, avoue Julien, papa a décidé de nous mettre à la boxe, moi, mais aussi Pierre, qui faisait de la boxe française (frappe avec les pieds). Il nous a emmenés au club de Courbevoie (Hauts-de-Seine). Et, pour nous entraîner durant toute notre carrière, il s'est formé sur le tas. » Avec Julien, Daniel Lorcy allait connaître deux très grands moments : ses victoires en Championnats WBA face à Jean-Baptiste Mendy, en 1999 au Palais Omnisports de Paris-Bercy, et contre le Japonais Takanori Hatakeyama, en 2001 à Tokyo. « Daniel, c'était un personnage qui ne laissait personne indifférent, se souvient l'ancien promoteur Michel Acariès. Il a voulu, à travers ses enfants, assouvir ce qu'il aurait voulu être, un champion. Sa boxe, c'était sa raison de vivre. Il s'occupait d'eux du matin au soir. »