Boxe - JO 2021 - Les cinq Bleus partent pour le Japon

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Bien que la boxe ne débute que le 24 juillet, Maïva Hamadouche, Billal Bennama, Samuel Kistohurry, Sofiane Oumiha et Mourad Aliev partent dès jeudi pour le Japon afin de finir leur préparation olympique à Miyazaki. Bien que la boxe ne débute que le 24 juillet, les cinq qualifiés pour les Jeux Olympiques (23 juillet-8 août) partent dès ce jeudi 8 juillet à 13h25 avec un vol direct pour Tokyo. Avant de s'installer le 20 juillet au village olympique, Maïva Hamadouche (-60 kg), Billal Bennama (-52 kg), Samuel Kistohurry (-57 kg), Sofiane Oumiha (-63kg) et Mourad Aliev (+91 kg) se rendront à Miyasaki, à 1h45' d'avion de Tokyo. Ils y finiront leur préparation en compagnie de l'Allemagne, de l'Australie, des Etats-Unis et de l'Irlande.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Ce stage a été monté à l'initiative de l'Allemagne, commente John Dovi, manager général de l'équipe de France. Cela va nous permettre de voir nos futurs adversaires, de se mettre déjà dans la compétition. Arriver le plus tôt possible nous met aussi à l'abri d'une mauvaise surprise. Si, en arrivant au Japon, nous découvrions que l'un de nous était contaminé par le Covid-19, les autres seraient cas contact. Mais nous aurions le temps de nous isoler, avant le début des Jeux. Et, alors qu'on se relâche en France, puisqu'on ne porte plus le masque à l'extérieur, se retrouver tôt dans le contexte olympique va nous permettre de remonter la vigilance. » lire aussi Les Bleus encouragés par les médaillés de Rio 2016. Cinq Bleus seulement étant qualifiés, ils n'auront droit qu'à cinq accompagnateurs au village olympique : Dovi, les entraîneurs Mariano Gonzales, Mohammed Boulakhras et Anthony Véniant ainsi que le kiné Nicolas Cazoulat. À Miyasaki, ils bénéficieront de six personnes supplémentaires : la kiné Ségolène Charpentier, le DTN Eric Dary, l'entraîneur Fabrizio Leclercq, les préparateurs Hubert Boworoniecki (physique) et Laurent Chambertin (mental) et l'analyste vidéo Lionel Brezephin. Mais, le 20 juillet, ces six rentreront en France, tandis que le reste de la délégation gagnera donc le village olympique. Quant au président de la FFB, Dominique Nato, il arrivera à Tokyo le 27 juillet et séjournera à l'hôtel.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles