Boxe - Lourds - Un troisième combat imposé entre Tyson Fury et Deontay Wilder par un juge

·1 min de lecture

Selon plusieurs médias dont la BBC et le site The Athletic, un juge américain a arbitré lundi soir en faveur d'un troisième combat entre Tyson Fury et Deontay Wilder chez les poids lourds. Le combat entre Fury et Anthony Joshua prévu en août s'en trouve compromis. Après un premier combat qui s'était soldé par un nul mémorable, Tyson Fury avait remporté la revanche face à Deontay Wilder et conquis le titre WBC de champion du monde des lourds en février 2020. Or le contrat entre les deux hommes prévoyait une belle. Prétextant le contexte de la pandémie et lassé d'attendre, Fury n'a pas donné suite aux demandes du clan Wilder pour cette belle et s'est projeté vers un combat contre Anthony Joshua en août. Mais ce lundi, le juge saisi par Wilder pour arbitrer ce dossier, l'Américain Daniel Weinstein, a donné raison au « Bronze Bomber » qui réclame ce troisième combat. Plusieurs médias dont la BBC et le site The Athletic ont confirmé l'information révélée par le Daily Star, un tabloïd britannique. Le juge Weinstein a fixé le 15 septembre comme date limite pour la tenue du combat, ajoute même la BBC. Un délai qui tombe particulièrement mal 24 heures après l'annonce d'un combat entre Fury et son compatriote Anthony Joshua, le 14 août en Arabie Saoudite.