Boxe - Lourds - WBC - Tyson Fury bat Deontay Wilder par K.-O. et conserve son titre WBC des poids lourds

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·4 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'Anglais Tyson Fury est toujours le champion WBC des poids lourds. Samedi à Las Vegas, il a battu l'Américain Deontay Wilder par K.-O. à la 11e reprise, lors de leur troisième affrontement, qui a été aussi formidable que les deux premiers. Tyson Fury voulait un challenge. Deontay Wilder le lui a donné. Mais l'Anglais, envoyé deux fois au tapis, l'a tout de même emporté à l'issue d'un combat magnifique. Wilder a dominé les deux premiers rounds mais, comme lors de leur deuxième affrontement à Las Vegas (en février 2020), il a goûté au tapis dès la troisième reprise. Une nouvelle victoire facile du « Gypsy King » a paru se dessiner. Sauf que Wilder n'est pas qu'un cogneur exceptionnel. Il s'est relevé et c'est lui qui a mis au sol Fury dans la quatrième reprise dans une ambiance pas aussi folle que lors des autres épisodes de la trilogie. La faute à l'absence de supporters britanniques bloqués chez eux par le travel ban. Comme lors de leur premier combat, Tyson Fury s'est remis debout. Deontay Wilder ne l'a pas lâché et l'a renvoyé au tapis. Secoué, les yeux perdus, le champion a trouvé les ressources pour se relever, une fois encore et tenir jusqu'à la fin du round.

Des signes de fatigue pour Wilder Un combat équilibré donc pour le plus grand plaisir de Shaquille O'Neal et Magic Johnson, en bord de ring, et les 15 820 spectateurs de la T-Mobile Arena. Il a encore fallu un peu de temps à Fury pour se remettre les idées en place, la jouant à l'expérience en appuyant régulièrement ses 125 kilos sur le corps de son adversaire pour le fatiguer. lire aussi Les trilogies mémorables de la boxe Deontay Wilder et son bras droit, l'arme la plus fatale de la boxe actuelle, ont commencé à montrer quelques signes de fatigue, tout en réussissant à placer les coups qu'il fallait pour laisser planer la menace. Mais Tyson Fury, qui avait perdu les deux premiers rounds puis le quatrième, a pris le contrôle du combat à partir de la sixième reprise, touchant deux fois plus que l'Américain. Le médecin a examiné Wilder, l'air épuisé, avant le début de la neuvième. Presque logiquement, à la 10e reprise, Deontay Wilder est tombé sur une nouvelle droite à l'oreille, à genoux au pied de son bourreau. Courageux, le « Bronze Bomber » s'est relevé et a balancé de grands coups en fin de round. Fury s'est tapé le crâne avec son gant, comme pour lui montrer qu'il ne sentait rien. La 11e reprise a commencé avec Wilder dans les cordes, la sueur giclant sur deux coups de Tyson Fury. « Walking in Las Vegas » Le Mancunien a enchaîné. Le boxeur de l'Alabama a réussi à tenir debout par miracle, grappillant quelques secondes d'espoir, mais une droite l'a envoyé une troisième fois au sol, alors qu'il était coincé dans les cordes. L'arbitre n'a même pas essayé de compter. Wilder avait déclaré que Fury ne pourrait jamais le mettre K.-O., manquant de puissance. Une déclaration à oublier...

Fury, toujours invaincu en 32 combats, conserve donc sa ceinture WBC avec cette première défense. Après être arrivé sur le ring déguisé en centurion romain (et entouré de ce qui ressemblait à des soldats spartiates...), il en est reparti en chantant (joliment) une adaptation de « Walking in Memphis » devenu « Walking in Vegas », sa ville d'adoption. Wilder (42 victoires, deux défaites, un nul) était déjà retourné aux vestiaires. La trilogie est terminée.
lire aussi Une vie de Tyson Fury (1/3) : le démon du noble art lire aussi Une vie de Tyson Fury (2/3) : les gants du voyage lire aussi Une vie de Tyson Fury (3/3) : le côté obscur de sa force

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles