Boxe - Super-moyens - Saul « Canelo » Alvarez domine Callum Smith et unifie les titres WBA et WBC des super-moyens

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Vainqueur aux points de Callum Smith dans la nuit de samedi à dimanche, « Canelo » Alvarez a unifié les titres WBA et WBC des super-moyens. Il n'y a pas eu de K.-O., mais la victoire de Saul « Canelo » Alvarez sur Callum Smith n'a fait aucun doute dans l'esprit des juges qui se sont exprimés à l'unanimité en faveur du Mexicain (119-109, 119-109, 117-111). Alvarez a pourtant tout tenté pour abréger le combat, se montrant impressionnant tout au long des douze reprises. Il a notamment touché le Britannique 209 fois pendant qu'il n'encaissait que 97 coups. Smith partait avec un avantage de taille (16 cm), mais cela n'a guère été suffisant pour résister à la furia mexicaine. Au 4e round, sa garde était transpercée par un jab qui lui faisait trembler les genoux. Au 9e, il encaissait un festival de crochets et d'uppercuts et ne devait de rester debout qu'à l'aide des cordes et à une résistance hors du commun. Smith est resté debout Conscient de la domination de son adversaire, Smith a bien tenté quelques enchaînements, mais il n'a pas assez touché, confronté à la science de l'esquive d'Alvarez. Ce dernier a visiblement recherché le K.-O. en fin de match, mais Smith, short maculé de sang et sourire aux lèvres, restait debout. Le Britannique a peut-être perdu un combat pour la première fois, mais il n'est toujours pas allé à terre dans sa carrière (28 combats). Avec cette victoire qui lui permet d'unifier les titres WBA et WBC des super-moyens, « Canelo » (30 ans) écrit une nouvelle ligne de sa légende. Considéré comme un des meilleurs boxeurs du monde toutes catégories confondues (il a été champion du monde en super-welters, moyens, super-moyens et mi-lourds), il présente maintenant un bilan de 54 victoires, dont 36 avant la limite, 2 nuls et 1 défaite (face à Floyd Mayweather en 2013). lire aussi Toute l'actu boxe