Le boxeur Souleymane Cissokho lance une application pour aider les boxeurs à s'en sortir face à la crise de la covid-19

Apolline Merle
·1 min de lecture

Alors que vous deviez vous rendre aux Etats-Unis pour un combat le 7 novembre, vous n'avez pas été autorisé à prendre l’avion. Qu’est-ce qui s’est passé ?
Souleymane Cissokho : "Oui, j’avais un combat de prévu aux Etats-Unis le 7 novembre. En tant que sportif de haut niveau, j'ai une exception qui me permet de voyager et qui m’autorise donc à entrer sur le sol américain, mais quand je suis arrivé à l’aéroport, on m'a dit que je ne pouvais pas aller aux Etats-Unis sans visa. On m'a refusé de prendre mon vol. Mais je n’ai pas lâché. J'ai bataillé car je voulais malgré tout aller aux Etats-Unis pour finir mon camp d'entraînement initialement prévu afin d’être prêt pour mon combat du 7 novembre, et surtout je voulais arriver bien avant pour me caler à l’heure américaine.

J’ai ensuite fait une demande de visa avec une avocate à l'ambassade, qu’on m’a refusé. J’ai effectué une nouvelle demande pour un autre type de visa, pensant avoir plus de chance. C’est passé mais je n'avais rendez-vous qu'en janvier. C'est incroyable ! J'ai alors fait intervenir un intermédiaire qui travaille avec la ministre des sports. Au niveau de la France, ils leur ont...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi