Brassard inclusif pour les Bleus : « Le sujet n'est pas fermé » selon la ministre des Sports

Hugo Lloris honorera sa 140e sélection mardi face à l'Australie. (B. Papon/L'Équipe)

Pour Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports, il reste possible que le capitaine des Bleus, Hugo Lloris, porte un brassard coloré à la Coupe du monde. Le joueur avait lui-même dit qu'il ne le porterait pas, en ligne avec la position du patron de la FFF, Noël le Graët.

La ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, a estimé vendredi sur RMC-BFMTV que le fait de porter un brassard inclusif n'était « pas un sujet fermé » pour les Bleus car la FIFA ne « s'est pas encore prononcée ». En début de semaine, le capitaine des champions du monde en titre, Hugo Lloris, avait laissé planer l'incertitude en conférence de presse. Relancé peu après par l'AFP, il avait répondu « non, non » à la question de savoir s'il le porterait au Qatar.

Interrogée sur cette prise de position, alors que plusieurs sélections européennes comme l'Allemagne et l'Angleterre sont favorables à ce brassard, la ministre a déclaré : « Les propos de Lloris, cela intervient dans un moment où la Fédération française de foot, par la voix de son président, donne quand même plus ou moins une consigne de ne pas le porter, et où ils pensent que la FIFA va plutôt l'interdire », et « vous savez, chez les sportifs, il y a un côté "je respecte les règles, je respecte le cadre" ».

lire aussi : Le port d'un brassard arc-en-ciel à la Coupe du monde, une question très politique

« Je pense que le sujet n'est pas fermé parce que la FIFA ne s'est pas prononcée, on pensait qu'elle l'interdirait il y a quelques jours. Pour l'instant, elle ne s'est pas prononcée, c'est imminent », a-t-elle dit. « On est dans un moment où les règles vont se préciser, je leur fais confiance. »

lire aussi : Les Bleus joueront en bleu-blanc-rouge contre l'Australie