Brest domine Paris 92 et rejoint Metz en finale de Ligue Butagaz Énergie

Alicia Toublanc a inscrit 6 buts mercredi. (E. Garnier/L'Équipe)

Vainqueur serein des Parisiennes mercredi (26-19), le champion de France en titre a assuré sa qualification en finale avant la dernière journée. Il affrontera Metz, toujours invaincu, les 26 et 29 mai.

De suspense, il n'y a pas vraiment eu. Dans ce qui était présenté comme une demi-finale officieuse, Brest a largement dominé Paris 92, son dernier concurrent pour la deuxième place, ce mercredi (26-19). Une entame canon des Bretonnes (5-1 après 8 minutes) a tout de suite posé les bases, et si le coup de gueule du coach francilien Yacine Messaoudi (« On n'est pas dedans ! », rouspétait-il lors d'un temps-mort) a réveillé son équipe, jamais Brest n'a tremblé.

Les coéquipières de Cléopatre Darleux (12 arrêts) ont profité des pertes de balle et tirs manqués adverses pour faire le trou définitivement en début de seconde période (17-10, 41e), et valider ce succès qui ponctue de belle manière la soirée d'anniversaire des dix ans du BBH.

Pablo Morel, entraîneur de Brest

« Il faut être ambitieux, profiter des derniers moments. Sur un match aller-retour, on va tout donner et on verra qui sera le meilleur à la fin »

Avant même la dernière journée (à Besançon pour Brest, face à Metz pour Paris 92), le champion en titre a donc assuré sa place en finale du Championnat. Ce sera face à l'équipe lorraine, les 26 (à domicile) et 29 mai (à Metz), quelques jours à peine après la grosse claque reçue face à ce même adversaire (défaite 24-12). Mais l'objectif minimal est atteint pour les joueuses de Pablo Morel, qui devraient bénéficier d'une invitation en Ligue des champions grâce à cette deuxième place.

« Il était important pour nous de valider les objectifs de début de saison, le quart de finale de Ligue des champions (élimination face à Györ) et la finale du Championnat, rappelait sur Tébéo Pablo Morel. Maintenant, il faut être ambitieux, profiter des derniers moments. Sur un match aller-retour, on va tout donner et on verra qui sera le meilleur à la fin. »

Kobylinska blessée

Seule mauvaise nouvelle de la soirée, la blessure à la cheville droite de Monika Kobylinska en seconde période. Une fin de saison est redoutée pour la Polonaise, qui tenait le poste d'arrière droite en l'absence d'Aïssatou Kouyaté, blessée presque toute la saison.

25

Metz a remporté mercredi sa 25e victoire en 25 matches, face à Nantes (36-22), avec un parfait 5/5 pour Méline Nocandy et Sarah Bouktit. Les Messines tenteront samedi le carton plein, à Paris 92, ce qu'elles avaient déjà réussi en 2003-2004 (22 victoires en autant de matches).

Chambray et Nice à la lutte pour l'Europe

Il reste un enjeu lors de la dernière journée, samedi : la lutte pour la 6e place, qui permet de demander (et souvent d'obtenir) une invitation en Coupe d'Europe. Chambray la détient avec un point d'avance sur Nice, les deux équipes ayant gagné ce mercredi : face à Dijon pour les Chambraisiennes (25-23, avec 6 buts de Nina Brkljacic) et à Celles-sur-Belle pour les Niçoises (27-26) d'une épatante Marie Prouvensier (13 buts sur 15 tirs). Chambray terminera par un déplacement difficile à Bourg-de-Péage, Nice par la réception du voisin Plan-de-Cuques.

Dans les autres matches, Fleury, certain de descendre, a retrouvé un peu le sourire en l'emportant à Mérignac (27-23, 9 buts de Julie Le Blévec), deuxième succès de la saison en Championnat. Bourg-de-Péage a été décrocher la victoire à Toulon (30-26, 17-11 à la pause) et Plan-de-Cuques a arraché le nul dans les dernières secondes contre Besançon (28-28).

lire aussi

Toute l'actu de la Ligue Butagaz Énergie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles