Brienz, petit village suisse, évacué face au risque d’éboulement d’une montagne

Les 84 habitants et le bétail ont dû quitter les lieux à cause d’un pan de montagne qui menace d’ensevelir la commune.

INTERNATIONAL - Il ne restait ni humain ni bétail vendredi 12 mai au soir à Brienz. Le petit village suisse d’à peine 100 habitants, perché dans le sud-est des Alpes, a été évacué en urgence face à la menace imminente de l’éboulement d’un pan de la montagne qui le surplombe.

« Il n’y a plus personne dans le village », a confirmé vers 19 h 30 Christian Gartmann, responsable de la communication de la commune d’Albula, dont fait partie Brienz, à l’agence Keystone-ATS.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce
Brienz, en Suisse
Brienz, en Suisse

Élus locaux et services de secours se sont assurés sur place que les 84 habitants et le bétail avaient bien définitivement quitté les lieux au cours d’une dernière ronde pour vérifier que toutes les habitations et étables étaient bien vides.

Accès interdit

La commune d’Albula avait déclenché l’alerte rouge plus tôt dans la journée et interdit l’accès au petit village à partir de 18 heures, alors que les derniers habitants évacuaient le village. Le déclenchement de cette phase signifie que l’éboulement peut intervenir dans les 4 à 14 jours, a indiqué la commune.

L’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) a annoncé une « restriction temporaire de l’espace aérien » sur un rayon d’environ 3,5 kilomètres jusqu’au 17 mai, y compris pour les drones, afin de protéger les éventuelles activités des forces d’intervention sur terre et dans les airs.

Deux millions de mètres cubes de roche menacent de s’effondrer dans les prochains jours mais l’ampleur des dégâts reste difficile à prédire. Juste avant un éboulement, les autorités fermeront plusieurs routes et la ligne ferroviaire.

L’évacuation des habitants de Brienz, dans le canton des Grisons, à une trentaine de kilomètres de Davos et une cinquantaine de Saint-Moritz, a commencé mardi. Il n’était pas prévu qu’elle soit lancée si rapidement mais les autorités ont accéléré les choses en constatant que des millions de tonnes de rochers qui menacent la petite bourgade se déplaçaient plus vite que ce que les spécialistes estimaient jusque-là.

Énormes morceaux de roche

Au-dessus du village dont l’existence remonte au moins au XIe siècle, d’innombrables morceaux de roche de la taille de cabanes de jardin sont dispersés sur un pré et des pierres et des petits blocs de roche dévalent la montagne à intervalles réguliers.

Les experts ne peuvent pas prédire comment le pan de la montagne - appelé « Insel » - va se détacher. Le plus probable est un grand nombre d’éboulements de quelques milliers à plusieurs centaines de milliers de mètres cubes.

Un glissement lent, mais de longue durée, sous la forme d’une coulée de débris pouvant atteindre et endommager le village, est aussi possible. Selon les experts, un éboulement important, rapide et de grande ampleur, de plus de 500 000 mètres cubes est beaucoup moins probable mais ne peut pas être exclu.

La météo actuelle accélère encore le phénomène et les habitants du village ne pourront probablement pas retourner chez eux durant plusieurs semaines, voire plusieurs mois, selon les autorités.

Le village est par ailleurs lui-même « en mouvement depuis la nuit des temps » car la terrasse sur laquelle il se trouve glisse inexorablement vers la vallée, rappelle la commune sur son site. Au cours des 100 dernières années, Brienz « a bougé » de quelques centimètres par an. Au cours des vingt dernières années, le glissement s’est fortement accéléré.

Lire sur le HuffPost

À voir également sur Le HuffPost :

À Tahiti, le village de Teahupoo qui accueillera le surf au JO 2024 en état de catastrophe naturelle

Au Groenland, il fait déjà 30 °C de trop, et avec des conséquences pour longtemps

VIDÉO - Un éboulement spectaculaire filmé en Inde