Brigitte Henriques appelle à retrouver de la « sérénité »

Brigitte Henriques. (A. Réau/L'Équipe)

Brigitte Henriques, présidente du CNOSF, a écrit aux administrateurs pour leur demander de retrouver la « sérénit頻 après avoir annoncé qu'elle déléguait une partie de ses missions à trois présidents de fédération et Astrid Guyart, secrétaire générale adjointe.

Brigitte Henriques a envoyé un mail à l'ensemble des administrateurs du CNOSF, cette nuit, pour les informer qu'elle déléguait « la partie opérationnelle de [ses] missions » à un quatuor de dirigeants qui lui sont proches. Comme annoncé jeudi sur notre site, il s'agit de Jean-Pierre Siutat, président de la Fédération française de basket et vice-président du CNOSF, Michel Callot, son homologue du cyclisme et trésorier du comité, Sébastien Poirier patron de la fédération de moto et vice-président du CNOSF ainsi que la fleurettiste Astrid Guyart, secrétaire générale adjointe du comité.

lire aussi


Pourquoi la présidente du CNOSF, Brigitte Henriques, est dans la tourmente

« Je sais aussi pouvoir compter sur les autres membres de mon bureau exécutif pour assurer la bonne continuité de notre projet ambitieux que nous portons pour le CNOSF », enchaîne l'ancienne footballeuse professionnelle qui dit vouloir « préserver sa santé », se « protéger » et « préserver le bon fonctionnement du CNOSF ». La présidente va prendre un temps de repos après avoir porté plainte pour « violences psychologiques », contre Didier Séminet, ancien secrétaire général dont elle a fait voter la révocation le 12 septembre dernier.

Un temps de repos pour Henriques


« Grâce à ce cercle de soutien très fort, et après plus de douze mois éprouvants, j'ai besoin d'observer un temps de repos pour récupérer. Je continuerai d'assurer la présidence des Bureaux exécutifs et Conseils d'administration notamment celui du 12 octobre », enchaîne Henriques alors qu'une réunion des dissidents est toujours programmée le 13 octobre à la Fédération française de judo.

« Depuis le 29 juin 2021, date de mon élection, le CNOSF a mis en oeuvre un grand nombre d'actions conformes à nos engagements politiques et grâce à la mobilisation de l'ensemble des salariés. Celles-ci ont d'ailleurs été largement approuvées lors de la dernière assemblée générale par nos membres et nos territoires. Cela fonctionne et il faut rester concentré sur ce projet ambitieux qui depuis le début nous rassemble » rembobine la dirigeante avant de conclure : « J'en appelle à chacun et chacune d'entre vous pour recréer un climat de sérénité et apaiser les choses. Il en va de notre responsabilité individuelle et collective de redorer l'image du CNOSF et d'être exemplaire à deux ans des Jeux Olympiques et Paralympiques ».