Du bronze pour Steven Da Costa aux Championnats d'Europe, trois nouvelles médailles pour l'équipe de France

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Battu en demi-finales jeudi, le champion olympique Steven Da Costa s'est remobilisé pour décrocher le bronze avec brio en -67 kg, ce samedi, aux Championnats d'Europe à Gaziantep (Turquie). Niswa Ahmed et l'équipe féminine se parent aussi du bronze.

Après les trois médailles de bronze de la matinée, l'équipe de France a joliment complété sa collection de podiums ce samedi après-midi, aux Championnats d'Europe disputés à Gaziantep (Turquie). Battu d'un rien en demi-finales jeudi, le champion olympique Steven Da Costa a fait le job contre le Croate Boran Berak (6-2) et prend le bronze en -67 kg.

Mené 1-2, le Lorrain a enchaîné les techniques de poing pour passer devant, avant de placer son yoko geri pour prendre le large. Blessé, Steven Da Costa avait pourtant failli déclarer forfait juste avant le combat. Venu avec l'or pour seul objectif, le double champion du monde décroche tout de même sa 8e médaille individuelle en grand Championnat. Et il lui reste la finale par équipes, dimanche, pour enrichir un peu plus son fantastique palmarès.

lire aussi

Portrait croisé : Steven et Jessie Da Costa, les inséparables jumeaux

Niswa Ahmed s'affirme

Chez les -50 kg, Niswa Ahmed a battu la Luxembourgeoise Laura Hoffmann 5-0 pour se parer de bronze. La Française de 20 ans est encore jeune mais elle a géré son combat avec l'expérience d'une habituée du plus haut niveau. Elle a patiemment attendu la faille pour placer un mawashi geri au corps qui lui donnait l'avantage à 25 secondes de la fin, avant de conclure avec un balayage dans les ultimes instants, alors que son adversaire tentait le tout pour le tout. Championne du monde espoirs en 2019, la licenciée du Club Budokan Thiais s'affirme comme une valeur sûre chez les seniors.

Dans l'épreuve par équipes, les Bleues (Alizée Agier, Jennifer Zameto, Laura Sivert et Léa Avazeri), vice-championnes du monde en novembre, ont battu l'Autriche 2-1 pour remporter le bronze. Léa Avazeri a donné le point décisif aux Françaises au terme d'un combat spectaculaire. Pas de médaille en revanche pour le technicien Franck Ngoan, qui visait lui aussi le bronze en kata individuel. La journée s'achève donc sur un 6/7 pour l'équipe de France lors des matches pour décrocher un podium. Les Bleus auront encore deux chances de médaille dimanche, avec la finale de l'équipe combat masculine et le match pour le bronze de l'équipe kata féminine.

lire aussi

Toute l'actu du karaté

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles