Brown : Les voitures clientes devraient être gratuites

Luke Smith
motorsport.com

Les équipes de F1 travaillent actuellement sur une manière de réduire les coûts face à la crise économique qui va suivre la pandémie due au coronavirus, qui a déjà contraint à annuler ou reporter les dix premières courses de la saison 2020. Les monoplaces de cette saison seront de nouveau utilisées en 2021 pour économiser en développement, tandis que le plafond budgétaire sera réduit à 145 millions de dollars par an.

Le directeur de Red Bull, Christian Horner, a récemment déclaré à Motorsport.com que la F1 devrait réfléchir à l'utilisation de voitures clientes pour aider les petites équipes, afin de leur permettre de rouler avec les monoplaces de pointe de l'année précédente. Le président de McLaren, Zak Brown, est ouvertement opposé à ce système et a déclaré qu'en poussant cette idée, les équipes de pointe devraient tout simplement donner leurs F1 aux petites structures.

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Les voitures clientes, "le moyen le plus rapide d'être compétitif"

"Je dirais que si nous allions dans cette direction, car une voiture d'un an est en quelque sorte jetée [en fin de saison], je défendrais le fait qu'ils puissent donner ces voitures s'ils le veulent vraiment", a déclaré l'Américain à Motorsport.com. "Il n'y a aucun coût qui leur est lié. [Les équipes] possèdent tout ce qui a été effectué, le R&D, les pièces de rechanges, et ils pourraient le donner aux clients sans les facturer. Cela ne leur coûterait pas d'argent. Et s'ils ont l'intention de faire économiser de l'argent aux équipes clientes, autant leur donner la voiture."

Le débat sur les voitures clientes a été lancé avant même l'annulation des premières courses cette saison, après que Racing Point a basé le design de sa monoplace 2020 sur la Mercedes W10, Championne du monde en 2019. Brown a toujours été critique de ce type de pratique en F1, estimant que ça s'oppose aux bases d'un sport dans lequel les constructeurs doivent construire leur châssis et le faire courir. Mais il ne cache pas que ça pourrait aussi aider la F1 à traverser la crise, en tant que solution à court terme.

"Vous savez que je ne suis pas fan des voitures clientes. Tout le monde parle de l'ADN de la F1, et le fait que les gens soient leur propre constructeur en fait partie. Je pense que les gens ont repoussé les limites à ce sujet récemment, en construisant la voiture d'une autre équipe au lieu de construire la leur. C'est une chose qui doit être réglée. S'il s'agit des coûts et que c'est leur solution, je pense que ce n'est qu'un pansement, car quand vous interdisez de nouveau les voitures clientes, vous revenez au même point. La nouvelle normalité ne sera pas ce qu'était l'ancienne normalité, donc ça me semble vraiment être un pansement. Cela pourrait régler le problème pendant un an ou deux, mais on reviendra au même point."

Avec Jonathan Noble et James Allen

À lire aussi