Bruno Genesio avant OM-Rennes : « S'inspirer de ce qu'on a fait contre le PSG »

Bruno Genesio avant OM-Rennes : « S'inspirer de ce qu'on a fait contre le PSG »

Le coach rennais Bruno Genesio pense que son équipe, malgré les nombreuses absences (Martin Terrier, Xeka, Arnaud Kalimuendo, Steve Mandanda), peut être à la hauteur de l'affiche des 16es de finale de Coupe de France à Marseille, ce vendredi (21h10).

« Que vous inspire le Marseille du moment ?

C'est une équipe qui dégage beaucoup de puissance et de confiance, avec un plan de jeu très clair qui demande beaucoup d'énergie, mais ils en ont, et encore plus à domicile, avec un coach qui a su imposer sa vision du foot. Donc c'est une des équipes les plus en forme, mais ça reste aussi pour nous un grand match à jouer dans une compétition qu'on a à coeur de jouer à fond, et c'est aussi dans ces matches-là qu'on voit si on est capables de supporter la comparaison.

lire aussi : Les 16es de finale de la Coupe de France

Comment mesurez-vous leurs forces dans leur système ?
Ils ont beaucoup de joueurs qui dépassent leur fonction. À la perte du ballon, ils ont une très grosse agressivité pour le récupérer, ils sont quasiment sur du marquage individuel tout-terrain avec beaucoup d'engagement, d'efforts les uns pour les autres, de sacrifices. Donc il y a une grosse solidarité, mais on l'a montré dernièrement contre Paris (1-0, dimanche dernier),nous aussi on est capables de faire tout ça et je pense que ce sera un match de très haut niveau.

Vous allez vous appuyer sur le match de Paris et le nouveau système choisi (3-4-3 ou 5-2-3) ?
Quel que soit le système, c'est important d'être solide défensivement. On sait que dans les matches de très haut niveau, c'est souvent serré. C'est sûr qu'il faudra s'inspirer de ce qu'on a fait contre Paris en étant solide, en essayant de concéder le moins d'occasions possibles, mais il faudra aussi jouer notre jeu.

lire aussi : Toute l'actu du Stade Rennais

Qu'est-ce qui fait que des systèmes à quatre ont toujours eu votre préférence par rapport à un système avec trois axiaux ?
C'est que très souvent, j'ai eu des joueurs pour jouer dans d'autres systèmes et c'est vrai que ceux que j'apprécie le plus sont plutôt à quatre défenseurs. Mais c'est un système qui a plein de qualités aussi, c'est souvent un système qu'on classe dans une philosophie défensive, mais ce n'est pas du tout le cas. Ça permet aussi de presser très haut tout en gardant des sécurités, des couvertures, ça demande beaucoup d'intelligence de jeu de la part des joueurs, des dépassements de fonction, notamment des défenseurs centraux. Donc, c'est un autre système avec d'autres caractéristiques et je ne suis pas réfractaire à ça, et puis c'est surtout comment c'est animé.

Avec la blessure d'Arnaud Kalimuendo en plus de celle de Martin Terrier, allez-vous vous renforcer devant ?
Oui.

Karl Toko Ekambi (Lyon) peut être une piste qui vous intéresse ?
Il en fait partie, ça peut être une possibilité. Il faut bien analyser la situation, les profils de joueurs qu'on souhaite et prendre la bonne décision. On a encore du temps. »