Bruno Genesio (Rennes) : « Un joueur supplémentaire après Marseille »

Rennes rencontrera Fenerbahçe jeudi soir (21h), pour la deuxième journée du groupe B de Ligue Europa. Le club breton espère enchaîner après son succès à l'AEK Larnaca, la semaine dernière (2-1). Mais Bruno Genesio doit composer avec l'absence longue durée de son milieu Baptiste Santamaria.

« Baptiste Santamaria pourrait être absent au moins pour quatre mois après sa blessure à la cheville gauche contre Auxerre, dimanche (5-0). Comment l'encaissez-vous ?
C'est un coup dur pour lui, ça fait partie des aléas d'une carrière. Il va passer une visite vendredi avec un chirurgien puis on verra combien de temps durera son indisponibilité. C'est un joueur important dans notre dispositif, il fait partie des peu de joueurs expérimentés que j'ai dans ce groupe, donc c'est une perte très importante et de toute façon, quel que soit le joueur, c'est toujours dommageable et triste pour tout le monde.

« Il faudra qu'un joueur supplémentaire arrive »

Y a-t-il urgence à prendre un joker ?
Il reste deux matches avant la trêve, donc on ne va pas faire n'importe quoi dans l'urgence, mais évidemment qu'après Marseille (dimanche), il faudra qu'un joueur supplémentaire arrive.

Vous êtes sur une dynamique plutôt positive. Comment l'entretenir ?
Je trouve qu'on progresse dans notre jeu et ce que j'apprécie, c'est l'état d'esprit du groupe, car le match à l'AEK Larnaca (2-1, jeudi dernier) était tout sauf une formalité. L'équipe retrouve de l'allant, mais pas encore suffisamment sur la durée du match, notamment dans la gestion des temps faibles, ce qui fait que parfois on a des trous d'air dans un match.

Comment les éviter ?
En travaillant, en prenant de l'expérience. On oublie parfois qu'on a une équipe très jeune, il faut laisser un peu de temps à cette équipe qui a changé, retrouver de la confiance et j'allais dire un peu d'intelligence pour gérer nos temps faibles, être capables de bien défendre par moments et non pas vouloir toujours presser très haut comme par le passé.

Comment voyez-vous cette équipe de Fenerbahçe ?
C'est une équipe très expérimentée, capable d'exercer un pressing très haut, de mettre beaucoup de rythme, avec des pistons qui ont du volume et de la vitesse. C'est une équipe aussi dangereuse sur coup de pied arrêté, une équipe qui a l'habitude de l'Europe, comme leur coach (Jorge Jesus). C'est une des très bonnes équipes dans cette compétition, une bonne occasion de s'évaluer, mais j'ai confiance en mon équipe. »

lire aussi

Calendrier et résultats de l'Europa League