Bruno Genesio (Rennes) : « Je suis surtout axé sur la progression de l'équipe »

Bruno Genesio, l'entraîneur de Rennes, lors du déplacement à Lens, le 27 août (1-2). (P. Lahalle/L'Équipe)

Invaincu depuis cinq matches, Rennes se rend à Marseille pour enchaîner. Son entraîneur Bruno Genesio aimerait que ses joueurs gardent le même comportement que contre Fenerbahçe en Ligue Europa (2-2), jeudi.

« Dans quel état d'esprit allez-vous à Marseille ?
Personnellement, j'aime jouer au Vélodrome, dans cette ambiance extraordinaire. Mais on y va pour prendre des points, pas en touristes ! Il faudra garder le même niveau et la même intensité que face à Fenerbahçe (2-2, jeudi). Il faudra jouer avec nos armes. Mais on aura aussi deux jours de moins de récupération qu'eux par rapport aux matches européens. Et ces gens qui organisent les matches ont eu en plus la bonne idée de nous faire jouer à 15 heures. Ce sont des personnes qui réfléchissent beaucoup...

Comment jugez-vous l'OM d'Igor Tudor ?
Ils font un début de Championnat quasi-parfait. Leur système de jeu est bien huilé. Il possède un effectif pour jouer sur plusieurs tableaux. C'est une équipe qui met pas mal de pressing. Ils ont plusieurs possibilités offensives avec beaucoup de joueurs d'expérience. Cette équipe est complète et invaincue au Vélodrome. Mais à chaque fois qu'on y est allé, on a bien soutenu la comparaison.

« Mandanda ? Ce sera un moment fort et chargé d'émotions pour lui. Mais je sais qu'il gérera ça très bien avec toute son expérience »

Ce sera aussi le retour de Steve Mandanda à Marseille. En avez-vous discuté avec lui ?
Nous n'en avons pas parlé. Je pense qu'il y a suffisamment de gens qui lui en parlent. C'est la première fois qu'il viendra au Vélodrome avec un autre maillot. Je pense qu'il va avoir un accueil très chaleureux. Ce sera un moment fort et chargé d'émotions pour lui. Mais je sais qu'il gérera ça très bien avec toute son expérience.

lire aussi

Steve Mandanda (Rennes) : « Un espoir d'être appelé en bleu ? Je ne sais pas »

Vous allez sortir d'un premier tunnel de matches sur une série en cours de cinq rencontres sans défaite (3 victoires et 2 nuls). Êtes-vous agréablement surpris par cet enchaînement actuel ?
Ça ne s'est pas mal passé. Le seul gros regret est de ne pas avoir pris les trois points face à Fenerbahçe. Mais ce match a montré que l'équipe progressait. Les automatismes commencent à bien prendre forme. Notre charnière (Theate-Rodon) était à reformer. Cela fait six semaines qu'ils sont ensemble. Ça fait comme une préparation pour eux. C'est logique qu'avec l'accumulation des matches, il y ait du mieux entre eux. Il y a encore plus besoin d'habitudes à ces postes.

« Je pense qu'il nous manque trois points et en particulier ceux du premier match contre Lorient (0-1) »

Êtes-vous satisfait de votre bilan comptable en L1 ?
Je pense qu'il nous manque trois points et en particulier ceux du premier match contre Lorient (défaite 1-0). Mais je ne veux pas encore parler du bilan comptable actuellement. Je suis surtout axé sur la progression de l'équipe.

Arnaud Kalimuendo sera-t-il présent pour ce déplacement à Marseille ?
Il s'est entraîné avec nous depuis deux jours. Il est apte à être dans le groupe mais pas à débuter. »