Les Bucks concassés par Charlotte, les Nets nouveaux dauphins à l'Est

Mason Plumlee (à droite) et les Hornets ont corrigé Brook Lopez et Milwaukee vendredi soir. (Michael McLoone/Usa today sports)

Milwaukee a été proprement corrigé à domicile par les Charlotte Hornets (109-138). Un revers qui coûte la deuxième place de la conférence Est aux Bucks, débordés par les Brooklyn Nets, vainqueurs chez les New Orleans Pelicans (108-102).

Ils ne l'avaient certainement pas vue venir celle-là. Les Bucks, qui restaient sur deux succès de suite, ont été « déculottés » dans leur salon par Charlotte, et bien comme il faut ! À l'arrivée, une défaite qui tonne comme une bonne correction et laisse les fesses rouges (109-138) ! « On n'a pas été bons en défense, on leur a laissé énormément de rebonds offensifs, ils ont très bien shooté, ils ont bien joué en transition. Ce n'est pas une seule chose, c'est tout un tas de chose qui a été en leur faveur », énumérait, un peu désolé, l'intérieur des Bucks, Brook Lopez à la sortie.

lire aussi : Tous les résultats de NBA

D'entrée, cela a été fantasia pour Charlotte qui a inscrit 51 points sur le premier quart-temps, égalant le record NBA de la plus grande marque offensive sur un premier quart-temps planté par Golden State (face à Denver) en 2019. Jamais Charlotte n'avait inscrit autant de points sur un quart-temps.

Portés par un Terry Rozier enflammé (39 points), les Hornets ont joué comme dans un rêve, shootant à 52 % (dont 20 sur 48 à 3 points) et compilant 32 passes décisives. « On a rentré les tirs d'entrée. Le cinq de départ a été incroyable, il a donné le ton et les joueurs qui sont venus du banc ont fait aussi un très bon boulot. C'est le match le plus soutenu et solide que l'on ait joué cette saison », se félicitait le coach des Hornets, Steve Clifford.

Le double MVP des Bucks, Giannis Antetokounmpo, a en revanche rendu sa copie la plus pâle de la saison avec 9 points à 2 sur 7 aux tirs (5/11 sur la ligne des lancers francs) et 4 rebonds en 22 minutes, alors qu'il restait sur quatre gros matches consécutifs dont sa plus grande marque offensive (55 pts face à Washington) !

Les Nets à 13 victoires sur leurs quatorze derniers matchesLa chute des Bucks fait en tout cas l'affaire des Brooklyn Nets qui s'emparent seuls de la place de dauphins, à une victoire désormais des Celtics. Vendredi, Kevin Durant (33 points, 10 rebonds) et sa bande ont repris leur marche en avant en ramenant de New Orleans un succès significatif face à l'une des grosses formations de l'Ouest (108-102). Même si les « Pelicans », privés de Zion Williamson, blessé à la cuisse, ne sont plus tout à fait les mêmes, la troupe de Jaque Vaughn ne freine pas et enchaîne un troisième succès sur ses quatorze dernières rencontres.

lire aussi : En deux mois, Jacque Vaughn a fait des Brooklyn Nets une machine à gagner

Et pourtant, Durant et Kyrie Irving ont sacrément arrosé au tir (9 sur 26 pour le premier, 19 points à 7/22 pour le deuxième). Mais Irving a parfaitement clos l'affaire sur la fin en inscrivant les sept derniers points des Nets. « Nous grandissons en tant qu'équipe, les leaders sont prêts. C'est dans ce genre de match que j'ai le sentiment que nous progressons », résumait l'ancien champion NBA avec les Cleveland Cavaliers en 2016.

lire aussi : Le classement de la Conférence Est

lire aussi : Le classement de la Conférence Ouest