Burak 1er, roi de France

·1 min de lecture

"Déter', crâne rasé, tel un militaire à trente piges" : sortie au débotté au milieu d'un couplet d'un des premiers sons du groupe L'Entourage, les mots du rappeur Deen Burbigo pour décrire sa dégaine de l'époque s'appliquent étonnamment bien à Burak Yılmaz. Le "Kral" a déjà la trentaine bien tassée, n'a a priori aucune expérience à faire valoir dans l'armée – sinon une main posée sur le front sous le maillot de la sélection turque –, mais il est aussi déterminé que les cheveux sur son crâne sont courts.



Débarqué quasiment incognito au LOSC cet été, sauf pour les fins observateurs du ballon rond et ceux pour qui le football turc n'a aucun secret, le buteur vient d'achever une saison pleine (18 buts, 5 passes décisives en 33 matchs toutes compétitions confondues) avec notamment un…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles