Burak Yılmaz à la conquête de l'Euro

·1 min de lecture

Il est, comme Ibra, arrivé en France "comme un roi", à ceci près qu'il n'était pas un monarque autoproclamé, mais consacré par l'exigeante plèbe turque. Avec le Suédois, Burak Yılmaz a un paquet d'autres choses en commun, comme cette tête de lard, cette gueule de tueur à gages, cette haine de la défaite, ce sens du but et de la formule, de n'avoir peur de personne ou d'avoir marché sur la Ligue 1 à un âge où d'autres buteurs nés vendaient déjà des piscines. La comparaison aurait même pu aller plus loin si Luis Campos avait mieux choisi ses mots. Mais là où Zlatan a décrété le 13 mai 2016 quitter la France "comme une légende", l'ancien chasseur de têtes du LOSC, lui, avait pour le convaincre promis de rentrer en Turquie pour l'Euro "en héros". Ou "comme une bombe", selon qui raconte les coulisses du transfert du Turc à Lille à l'été 2020.

L'Italie, première…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles