Burak retrouve la frite

SO FOOT
·1 min de lecture

Il y avait Klaus Allofs au San Paolo. Maintenant, il y aura également Burak Yılmaz au stade Atatürk. Quatre décennies après l'attaquant de la Mannschaft à l'Euro 1980, le Kral a fait vivre le même cauchemar aux Pays-Bas, scotchés par un triplé. Chanceux sur l'ouverture du score, pour laquelle il a bénéficié d'une déviation du malheureux Frenkie de Jong, Burak n'a en revanche eu besoin d'aucune aide pour prendre Tim Krul à contre-pied des onze mètres. Idem au moment de décrocher la toile d'araignée de la lucarne sur coup franc, au moment où les Oranje reprenaient du poil de la bête. De quoi raviver de sacrés bons souvenirs pour le deuxième meilleur buteur de l'histoire de la sélection (avec 27 buts, loin derrière les 51 d'Hakan Şükür), qui coïncident là encore avec les cauchemars bataves : Burak avait en effet déjà crucifié les Pays-Bas deux fois lors de la campagne de qualifications pour l'Euro 2016, ouvrant le score à Amsterdam (1-1)…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com