Byron Moreno, l'arbitre qui a gâché le Mondial 2002

On l'appelait "Le Justicier". Pourtant, dans la nuit du 20 au 21 septembre 2010, peu après minuit, Byron Moreno est tombé entre les mains de la justice américaine, dans un terminal de l'aéroport JFK de New York City. L'ex-sifflet international équatorien descendait du vol 700 de la compagnie Aerogal –contraction de Aerolineas et Galapagos– reliant Guayaquil à la Grosse Pomme avec 6 kilos et 205 grammes d'héroïne sur lui. L'équivalent d'un demi-million de dollars de dope "de bonne qualité", selon les autorités US, répartis en dix petits sachets transparents scotchés sur son ventre, son dos et ses jambes. Une méthode vintage visiblement moins dangereuse, mais plus aléatoire que celle, en vogue en Amérique du Sud, qui consiste à ingurgiter une vingtaine de capotes en priant pour que les sucs gastriques sécrétés par la digestion n'entraînent pas la dissolution du latex. Et donc la mort par overdose. Bref, Byron Moreno est…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles