Céline Dumerc (après la finale de la Coupe de France) : « C'est magique de vivre dans un tel environnement »

·2 min de lecture

La meneuse de Basket Landes a remporté sa sixième Coupe de France, la première avec le club basé à Mont-de-Marsan, et devant 15 000 spectateurs à l'AccorArena dont 1 500 Landais déchaînés en tribunes.

Céline Dumerc (meneuse de Basket Landes, vainqueur de la Coupe de France contre Bourges) : « C'est de la folie, un match fou. Deux prolongations, ça ne s'est peut-être jamais vu chez les filles (dans une finale) et j'ai même cru qu'on allait en faire une troisième. Mais ce qui est encore meilleur, c'est que pratiquement tout notre public était là. Je suis tellement fière de faire partie de ce club depuis six ans, vivre ces émotions, ça n'a pas de prix. C'est magique de vivre dans un tel environnement. (Continuera-t-elle une saison de plus à 39 ans ?) On verra. »

Julie Barennes (entraîneuse de Basket Landes) : « Je pense que les gens se sont régalés, c'était une bonne promotion du basket français. Pendant le match, je me suis dit : "On peut être fiers même si on perd". Quand on voit 15 000 personnes en tribunes... Enfin, je suis sûr que si on avait une salle de 15 000 personnes à Basket Landes, on la remplirait (rires). J'entraîne pour ces émotions, cette chance et ce pouvoir de faire rêver. »

Laëtitia Guapo, arrière de Bourges

« On est hyper déçues de la défaite mais je suis très fière de notre équipe »

Laëtitia Guapo (arrière de Bourges) : « Je ne sais pas vraiment quoi dire. On est hyper déçues de la défaite mais je suis très fière de notre équipe. C'était dur mais on est tout le temps revenues au score et on est allées chercher la prolongation à deux reprises. On voit qu'on a des ressources, je suis sûr que cette défaite va nous aider pour la suite, pour le Championnat. »

Olivier Lafargue (entraîneur de Bourges) : « On avait déjà joué quatre fois contre Basket Landes cette saison, on sait que ce sont des matches complexes, deux équipes qui se valent. On n'entame pas très bien la rencontre mais on n'a jamais lâché. J'ai félicité mes joueuses car chaque fois qu'il y a eu un petit écart, on est revenu. L'histoire de ce match, ce sont ces ascenseurs émotionnels. On a fait une belle promotion du basket, c'était aussi l'important. »

lire aussi

Le résumé de la finale Bourges-Basket Landes en vidéo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles