C'était le Nantes Poker Tour

SO FOOT
·1 min de lecture

Cette petite rue de Nantes a connu des soirs de semaine plus calmes. Surtout que la météo pluvieuse de cette fin de printemps n'invite pas particulièrement à l'apéro. Pourtant, dans une petite maison de ville de ce quartier tranquille, la sono crache Thunderstruck d'ACDC un peu plus fort que de raison. Sorti d'un épais nuage de fumée, Jérôme Alonzo, dit "le prof", se saisit d'un micro branché à un ampli. Ce soir, c'est "le tournoi de clôture". La fin d'une saison rythmée par les galères et les changements de coach pour le FC Nantes. La fin d'une année folle de tournois de poker pour une bonne partie de l'équipe. La fin d'une carrière riche pour un gardien iconique qui ne pouvait pas mieux finir sa première vie. "Ce soir-là, David De Freitas avait ramené une énorme enceinte et une machine pour faire de la fumée, comme dans les mariages ou dans les boîtes de province", se remémore Alonzo, le sourire jusqu'aux… Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com